Romain Gary

(1914/1980)

Romancier, double lauréat du Prix Goncourt, la seconde fois sous le pseudonyme d’Emile Ajar. Il se suicide en 1980.

Voir les documents

François Gattey

(1753/1819)

Mathématicien, inventeur d’une machine à calculer prmitive, l’arithmographe ; membre de l’agence temporaire des poids et mesures sous la Révolution, il est l’un des promoteurs du système métrique.

Voir le document

Marcel Gauchet

(1946/)

Philosophe et historien français. Directeur d’études émérite à l’École des hautes études en sciences sociales, il est rédacteur en chef de la revue Le Débat (Gallimard), qu’il a fondée en 1980.

Voir le document

George Gavan Duffy

(1882/1951)

Député du Sinn Fein de 1918 à 1923, ministre des Affaires Etrangères du gouvernement provisoire de l’Etat Libre d’Irlande. Expulsé de France en 1920 pour propagande anti-britannique, il est l’un des signataires du traité de Londres du 6 décembre 1921.

Voir le document

Sophie Gay

(1776/1852)

Romancière, elle tient à Aix-la-Chapelle un Salon célèbre réunissant autour d’elle les plus grands écrivains, peintres et musiciens de son temps.

Voir le document

André Gédalge

(1856/1926)

Compositeur, théoricien et pédagogue, professeur de Ravel et Honneger. Auteur d’un système de contrepoint, publié sous le titre, Traité de la fugue.

Voir le document

Paul Gégauff

(1922/1983)

Scénariste de la nouvelle vague, principalement pour Chabrol, dandy et séducteur, il meurt poignardé par sa compagne.

Voir le document

Marie Thérèse Geoffrin

(1699/1777)

Salonnière, elle organisa, de 1749 à 1777, un salon hebdomadaire dans son hôtel de la rue Saint-Honoré que fréquentaient Voltaire, Diderot, d’Alembert et tous les savants et philosophes des Lumières.

Voir le document

George V

(1865/1936)

Roi du Royaume-Uni et empereur des Indes (1910-1936). Il avait été duc d’York puis prince de Galles.

Voir le document

Joseph Marie Gérando (baron de)

(1772/1842)

Engagé dans l’armée insurrectionnelle de Lyon, le Baron de Gérando lutte contre la Convention et est condamné à mort, mais réussit à s’évader. Il a, sous l’Empire, une brillante carrière administrative et entre au Consul d’Etat en 1808 (jusqu’en 1830). Membre de l’Académie des sciences morales et politiques, il est aussi l’auteur de plusieurs ouvrages philosophiques. Il s’attache, notamment, à la création d’une langue universelle.

Voir les documents
Page 2 sur 612345...6