REF: 12588

Emouvante lettre de l’amiral De Gaulle à Malraux sur Les Chênes qu’on abat

Philippe Gaulle (de) (Paris, 1921/0)
Fils du général de Gaulle, amiral.

Type de document : lettre autographe signée

Nb documents : 1 - Nb pages : 2 pp. - Format : In-4

Lieu : Brest

Date : 23 mars 1971

Destinataire : André Malraux (1901-1976)

Etat : Bon, traces de trombone rouillé

Description :

Belle lettre de l'amiral Philippe de Gaulle, adressée à André Malraux, après la publication des Chênes qu'on abat. Cet ouvrage, paru en 1971, retrace la conversation entre Malraux et Charles de Gaulle, alors retiré à Colombey-les-Deux-Églises.

Le fils du général de Gaulle remercie Malraux de l'envoi de son ouvrage. Il est ému par le bel envoi qui l'accompagne, "en souvenir de son vieux compagnon de lutte". "Je n'ai pas pu manquer d'être très sensible à cet honneur et à cet émouvant et supplémentaire témoignage à mon Père. Je n'aurais certes pas l'outrecuidance d'émettre une appréciation quelconque, même très élogieuse, sur le passionnant ouvrage qu'ail m'a été donné de lire, mais je puis me permettre de répéter à son auteur ce que mon Père me disant de lui, en substance". Philippe de Gaulle cite alors les paroles de son père : "Je crois avoir apporté quelque chose à beaucoup d'hommes, et beaucoup me doivent même ce qu'ils sont, mais Malraux, lui, a toujours existé par lui-même, et il est l'un des seuls dont le génie m'ait vraiment apporté quelque chose à moi, quelque chose d'irremplaçable que je n'aurais pas pu trouver autrement" [...]".

Encre bleue. En-tête imprimé.

600,00

Ajouter à la liste de souhaits