François Guillaume Coëssin

(1780/1843)

Illuminé, penseur utopiste, gourou sectaire et « inventeur », il avait fondé une communauté de « familles spirituelles » selon un modèle qui relève à la fois du phalanstère et de la secte. Il inventa aussi diverses machines et voulu s’attacher au dessèchement du lac de Haarlem.

Voir le document

Adolphe Desbarolles

(1801/1886)

Peintre et chiromancien. Son ouvrage, Les Mystères de la main révélés et expliqués (1859), connaît un succès considérable, avec 13 éditions.

Voir le document

Allan Kardec 

(1804/1869)

Pédagogue français, théoricien du spiritisme. Il écrivit deux textes fondateurs : Le Livre des Esprits (1857) et Le Livre des médiums (1861).

Voir le document

Lucien Moutin

(1854/1913)

Médecin féru de magnétisme et d’ésotérisme. Il fut président de la société française d’Etudes des Phénomènes Psychiques.

Voir le document

Joseph-René Vilatte

(1854/1929)

Prêtre puis évêque français, non reconnu par le Vatican. Il fut également Grand maître de l’Ordre de la Couronne d’Épine. Il fonda nombre d’églises au Canada et aux États-Unis, où il vécut longtemps.

 

Voir le document