REF: 11389

Cinq lettres de l’architecte François-Christian Gau

François-Christian Gau (Cologne, 1790/1853)
Architecte allemand, naturalisé français en 1815.

Type de document : Lettres autographes signées et lettre signée

Nb documents : 5 - Nb pages : 5 pp. - Format : In-4 et in-8

Lieu : [Paris]

Date : 1823-1846 et s.d.

Destinataire : Marc Antoine Jullien, Messieurs Firmin-Didot, M. Bizet

Etat : Bon, rares pliures ou minimes déchirures

Description :

Ensemble de cinq lettres signées, dont quatre autographes, de l'architecte François-Christian Gau.

-À Marc Antoine Jullien de Paris (1775-1848), rédacteur en chef de la Revue encyclopédique : "Je prends la liberté de vous adresser ci-joint une copie d'une annonce de mon ouvrage que Mr. Raoul-Rochette à fait insérer dans le Journal des Débats du 21 janvier. Je vous prierai avec d'autant plus d'instance de vouloir bien la mettre dans le votre, qu'un des savants qui s'occupent le plus des antiquités égyptiennes, feint d'une manière presque ridicule de ne pas connaitre mon travail et n'en fait jamais mention dans les articles qu'il publie principalement dans votre journal [...]". 22/02/23.

-Au même : "[...] on a fait courir le bruit dans le public et dans les administrations du Gouvernement que je suis étranger. Je crois devoir dans l'intérêt de la vérité donner démenti à cet égard, ayant reçu, depuis le 18 mai 1825, des lettres de naturalisation qui me confèrent toute la plénitude des droits civils et politiques. Cologne, où je suis né a longtemps appartenu à la France. J'ai toujours été français de coeur [...]". Il estima avoir gagné durement ce droit à l'adoption et en être digne de part ses travaux accomplis. 28/01/1831. Lettre imprimée signée.

-Messieurs Firmin-Didot : "Un des ouvrages dont j'ai le plus besoin et qui n'est pas cher, c'est de l'encyclopédie méthodique, la section d'architecture de Mr. Quatremère de Quincy. 3 ou 4 volumes in-4 chez Agasse. Vous me feriez grand plaisir de me le procurer [...]". S.d.

-À M. Didot : "Je prie Monsieur Didot de vouloir bien me faire remettre un exemplaire du Palais de Scaurus [...]".  14/06/?.

-À M. Bizet, conservateur des Abattoirs de la ville de Paris : "On m'a dit que les plans du marché de Sceaux et Poissy existait [sic], mais je ne sais où me les procurer pour les envoyer à mon neveu. Pourriez-vous me donner un renseignement à cet égard, je vous en serais infiniment obligé [...]". 09/10/46.

Encre brune sur feuillets doubles ou simples. Adresses et marques postales.

200,00

Ajouter à la liste de souhaits