Alfred Deseilligny

(1828/1875)

Directeur des forges du Creusot, administrateur de Decazeville, il fut également ministre des Travaux publics, maire du Creusot et député de l’Aveyron.

Voir le document

Henri Desmazières

(1786/1862)

Botaniste lillois, collaborateur du Bulletin de la Société botanique de France, auteurs de travaux sur les plantes cryptogames.

Voir le document

Youki Desnos-Foujita

(1903/1964)

Modèle et muse de Foujita à Montparnasse, puis épouse de Robert Desnos qu’elle avait rencontré en 1928. Née Lucie Dadoud, Foujita la surnomme Youki « neige rose » en japonais.

Voir le document

Edouard Detaille

(1848/1912)

Il célèbre les grands événements de l’histoire militaire de la France : sortie de la garnison de Huningue et Barbanègre, entre autres. Une de ses réalisations majeures : La Chevauchée de la Gloire (1905) destinée à l’abside du Panthéon.

Voir le document

Max Deutsch

(1892/1982)

Compositeur autrichien de musique sérielle, chef d’orchestre, élève et assistant de Schönberg, ami de Berg, Webern, Tzara et Cocteau.

Voir le document

Jean Devaines

(0/1803)

Publiciste et conseiller d’Etat, il tenait un salon littéraire réputé à la fin du XVIIIe. Elu à l’Académie française en 1803, il meurt deux mois plus tard. On ne connait pas sa date de naissance.

Voir le document

Alexandre Deval

(1795/1839)

Consul de France en Algérie (1819-1832), puis à Tunis (1832-1836), Alep (1836) et Beyrouth (1837 à sa mort).

Voir le document

Félix Devigne

(0/0)

Archéologue, il s’intéresse beaucoup à l’Histoire et au patrimoine de La Ferté-Milon, qui vit naître Jean Racine. Il est notamment l’auteur des Notes sur les vitraux des églises Saint-Nicolas et Notre-Dame de La Ferté-Milon (1913).

Voir le document

Léopold Devillers

(1830/1910)

Historien et archiviste belge, membre de la Commission royale d’histoire et premier président du Cercle archéologique de Mons.

Voir le document

Etienne Deydier

(1743/1825)

Elu à la Législative puis à la Convention (Ain) dans les rangs des Montagnards régicides, il devient conseiller à la cour impériale de Lyon (1811) d’où il est révoqué à la Restauration.

Voir le document

Auguste Dide

(1839/1918)

Pasteur, journaliste et sénateur d’extrême-gauche, fondateur du Protestant libéral et de la Revue de la Révolution française.

Voir le document

Henri Didon

(1840/1900)

Dominicain et pédagogue, grand promoteur du sport moderne, il participe aux côtés de Pierre de Coubertin au renouveau des Jeux olympiques dont il invente la devise «Citius, Altius, Fortius» («Plus vite, plus haut, plus fort»).

Voir le document

Jane Dieulafoy

(1851/1916)

Femme de lettres. Epouse de l’architecte des monuments historiques Marcel Dieulafoy. De leur séjour en Perse, ils rapportent des élèments d’architecture exposés dans une salle du Louvre qui porte leur nom. Jane faisait scandale à l’époque, car elle portait le pantalon.

Voir le document

Georges Dieulafoy

(1839/1911)

Médecin, président de l’Académie de médecine, il est connu pour ses travaux en pathologie digestive, en particulier sur l’appendicite.

Voir les documents
Page 30 sur 97« Première...1020...2829303132...405060...97