Léon Cauvy

(1874/1933)

peintre orientaliste, directeur de l’École des Beaux Arts d’Alger, de renommée internationale à l’époque.

Voir le document

Godefroi Cavaignac

(1801/1845)

Journaliste et homme politique républicain, incarcéré à plusieurs reprises à la suite des agitations qu’il organe sous la Monarchie de Juillet.

Voir le document

Joachim Cérutti

(1738/1792)

Jésuite, membre de l’Assemblée législative (1791), auteur d’un Mémoire pour le peuple français (1788) qui eut à peu près autant de succès que l’écrit de Sieyès, Qu’est-ce que le Tiers Etat. Grand ami de Mirabeau, il prononça son éloge funèbre.

Voir les documents

César

(0/1809)

Acteur comique, chanteur, co-directeur du Théâtre Montansier sous l’Empire.

Voir le document

Louis Chadourne

(1890/1925)

Ecrivain et poète ; durant la Grande guerre, il reste enseveli durant plusieurs heures ; il en gardera de graves séquelles psychologiques ; à partir de 1921, il est hospitalisé et perd peu à peu contact avec ses amis Valéry Larbaud et Pierre Mac-Orlan qui voyaient en lui un écrivain très prometteur.

Voir le document

Cham

(1818/1879)

Caricaturiste français, fils du Comte de Noé. A 22 ans, après son premier album, Lajaunisse, il adopte le pseudonyme de Cham (le fils de Noé).

Voir les documents

Jacques-Antoine de Chambarlhac

(1754/1826)

Général de la Révolution, il est grièvement blessé à Arcole où Bonaparte le nomme général sur le champ de bataille ; vainqueur des Chouans près de Mortagne, il s’illustre à Montebello et Marengo.

Voir le document

Jean-Baptiste-Alexis Chambon

(1875/1948)

Formé au Séminaire des Missions étrangères de Paris, il est ordonné prêtre en 1899 et devient bientôt le curé de Hakodate (Japon). Fait évêque de Tokyo en 1927 par Pie XI, il prend poste à Yokohama dix ans plus tard.

Voir le document
Page 20 sur 103« Première...10...1819202122...304050...103