Adolphe Desbarolles

(1801/1886)

Peintre et chiromancien. Son ouvrage, Les Mystères de la main révélés et expliqués (1859), connaît un succès considérable, avec 13 éditions.

Voir le document

Marcellin Desboutin

(1823/1902)

Peintre, graveur et écrivain, il est proche des Impressionnistes et participe à leur 2e exposition. Il participe aussi à la fondation de la deuxième Société nationale des Beaux-Arts.

Voir les documents

Pierre Descaves

(1896/1966)

Écrivain, fils de Lucien Descaves, co-fondateur de l’Académie Goncourt. Il est également Président de la Société des Gens de Lettres et administrateur général de la Comédie Française.

Voir les documents

Emile Deschamps

(1791/1871)

Poète, l’un des plus fervents représentants du mouvement romantique ; il avait fondé avec Victor Hugo, en 1824, la Muse française qui accueillit les vers des Vigny et Nodier.

Voir les documents

Emile Deschanel

(1819/1904)

Ecrivain et homme politique, biographe, professeur de littérature moderne au Collège de France ; il est le père du président de la République, Paul Deschanel.

Voir les documents

Alfred Deseilligny

(1828/1875)

Directeur des forges du Creusot, administrateur de Decazeville, il fut également ministre des Travaux publics, maire du Creusot et député de l’Aveyron.

Voir le document

Henri Desmazières

(1786/1862)

Botaniste lillois, collaborateur du Bulletin de la Société botanique de France, auteurs de travaux sur les plantes cryptogames.

Voir le document

Youki Desnos-Foujita

(1903/1964)

Modèle et muse de Foujita à Montparnasse, puis épouse de Robert Desnos qu’elle avait rencontré en 1928. Née Lucie Dadoud, Foujita la surnomme Youki « neige rose » en japonais.

Voir le document

Edouard Detaille

(1848/1912)

Il célèbre les grands événements de l’histoire militaire de la France : sortie de la garnison de Huningue et Barbanègre, entre autres. Une de ses réalisations majeures : La Chevauchée de la Gloire (1905) destinée à l’abside du Panthéon.

Voir le document

Max Deutsch

(1892/1982)

Compositeur autrichien de musique sérielle, chef d’orchestre, élève et assistant de Schönberg, ami de Berg, Webern, Tzara et Cocteau.

Voir le document

Jean Devaines

(0/1803)

Publiciste et conseiller d’Etat, il tenait un salon littéraire réputé à la fin du XVIIIe. Elu à l’Académie française en 1803, il meurt deux mois plus tard. On ne connait pas sa date de naissance.

Voir le document

Alexandre Deval

(1795/1839)

Consul de France en Algérie (1819-1832), puis à Tunis (1832-1836), Alep (1836) et Beyrouth (1837 à sa mort).

Voir le document

Félix Devigne

(0/0)

Archéologue, il s’intéresse beaucoup à l’Histoire et au patrimoine de La Ferté-Milon, qui vit naître Jean Racine. Il est notamment l’auteur des Notes sur les vitraux des églises Saint-Nicolas et Notre-Dame de La Ferté-Milon (1913).

Voir le document

Léopold Devillers

(1830/1910)

Historien et archiviste belge, membre de la Commission royale d’histoire et premier président du Cercle archéologique de Mons.

Voir le document

Etienne Deydier

(1743/1825)

Elu à la Législative puis à la Convention (Ain) dans les rangs des Montagnards régicides, il devient conseiller à la cour impériale de Lyon (1811) d’où il est révoqué à la Restauration.

Voir le document
Page 5 sur 10« Première...34567...10...10