Elie Decazes (duc)

(1780/1860)

Ministre de l’Intérieur (1819) puis président du Conseil, fondateur des forges de Decazeville. Favori de Louis XVIII, il est député puis Ministre de la Police. Soupçonné de complicité dans l’assassinat du duc de Berry, il démissionne et est nommé ambassadeur à Londres.

Voir le document

Jacques Defermon (des Chapelières)

(1752/1831)

Conventionnel girondin. Spécialiste de la Marine, il est envoyé en Bretagne pour signer le traité qui met fin provisoirement à la chouannerie bretonne. Il est élu au Comité de Salut public en 1795, chargé de la Marine et des Colonies.

Voir le document

Théophile Delcassé

(1852/1923)

Député de l’Ariège sous la IIIe République, ministre à plusieurs reprises (Affaires Etrangères, Guerre, Marine, etc.), il est l’un des artisans du rapprochement de la France et de la Grande-Bretagne qui aboutit à la signature de l’Entente cordiale.

Voir les documents

Emile Deschanel

(1819/1904)

Ecrivain et homme politique, biographe, professeur de littérature moderne au Collège de France ; il est le père du président de la République, Paul Deschanel.

Voir les documents

Alfred Deseilligny

(1828/1875)

Directeur des forges du Creusot, administrateur de Decazeville, il fut également ministre des Travaux publics, maire du Creusot et député de l’Aveyron.

Voir le document
Page 12 sur 40« Première...1011121314...203040...40