John Antoine Nau

(1860/1918)

Romancier et poète symboliste américain d’ascendance et d’expression françaises. Perpétuel voyageur hanté par la mer, il fut avec son roman Force ennemie le premier lauréat du Prix Goncourt en 1903.

Voir le document

Henri Navier

(1785/1836)

Ingénieur et mathématicien. Il se spécialise dans la construction de ponts et le chemin-de-fer. Son nom est inscrit sur la Tour Eiffel. Membre de l’Académie des Sciences (1824).

Voir le document

Alphonse Neuville (de)

(1835/1885)

Peintre d’histoire et de sujets militaires, élève de Delacroix. Son oeuvre majeure, Les Dernières Cartouches, fut à l’époque le tableau le plus cher du monde.

Voir le document

Jean-Pierre Nicéron

(1685/1738)

Historien. Auteur des Mémoires pour servir à l’histoire des hommes illustres de la république des lettres (1727-1745) en 43 volumes.

Voir le document

Sven Nielsen

(1901/1976)

Éditeur français d’origine danoise, créateur de la maison d’édition des Presses de la Cité et ami de Georges Simenon.

Voir le document

Anaïs Nin

(1903/1977)

Femme de lettres et diariste américaine, auteur d’ouvrages érotiques, elle entretient une liaison passionnée avec Henry Miller.

Voir le document

Robert Georges Nivelle

(1856/1924)

Généralissime et commandant en chef les armées françaises durant la première guerre mondiale, il succède à Pétain à Verdun. Il est disgracié après l’échec de la bataille du Chemin des Dames.

Voir le document

Emmanuel Henri Victurnien Noailles (marquis de)

(1830/1909)

Diplomate et homme politique, le marquis de Noailles représenta la France aux États-Unis en 1872 avant d’être nommé ambassadeur en Italie en 1873, puis auprès de l’Empire ottoman entre 1882 et 1886, puis en Allemagne entre 1896 et 1902.

Voir le document

Pierre Nolhac (de)

(1859/1936)

Historien et poète, directeur de l’Ecole française de Rome, il a laissé une oeuvre abondante principalement consacrée à l’humanisme pendant la Renaissance.

Voir le document

Jacques Normand

(1848/1931)

Ecrivain, poète, dramaturge et essayiste, il fut également avocat et archiviste-paléographe. Il est vice-président de la Société des gens de lettres au sein de laquelle il a fondé un Prix qui porte son nom.

Voir les documents
Page 1 sur 212