Gustave Kahn

(1859/1936)

Critique et poète symboliste, il est également l’auteur de romans et de pièces de théâtre. Ses intérêts sont variés : art, politique, société, urbanisme, etc. Co-fondateur du journal le Symboliste.

Voir le document

Kamal el Dine Hussein

(1874/1932)

Prince et explorateur égyptien, fils du sultan Hussein Kamal, il renonce au trône égyptien sous la pression anglaise, laissant son frère Fuad accéder au pouvoir en 1917.

Voir le document

Jean Kanapa

(1921/1978)

Intellectuel stalinien, l’un des dirigeants du PCF, il séjourne plusieurs années à Cuba et Moscou. Durant dix ans, il dirige la Nouvelle Critique ou Revue du marxisme militant.

Voir le document

Edgar Kant

(1902/1978)

Géographe estonien, pionnier de exploration de la Baltique, il développa des théories de géographie économique.

Voir le document

Vytautas Kasiulis

(1918/1995)

Peintre figuratif lituanien de l’École de Paris. Il est l’un des plus célèbres artistes lituaniens qui se sont exilés à Paris après l’annexion par l’URSS de leur pays.

Voir le document

Gerald Kelly

(1879/1972)

Portraitiste anglais très apprécié de la monarchie, il est membre de la Royal Academy, avant d’en devenir le président en 1949. Son oeuvre est notamment conservée à la Tate Gallery.

Voir le document

Théo Kerg

(1909/1993)

Peintre et sculpteur luxembourgeois d’art moderne, fondateur du mouvement du « tactilisme ».

Voir le document

Heinrich Julius Klaproth (von)

(1783/1835)

Voyageur et orientaliste allemand, spécialiste des langues orientales, il accompagne en 1805 l’ambassadeur russe en Chine où il effectue une mission scientifique. Il vit à Paris de 1815 jusqu’à sa mort.

Voir le document

Jean-Baptiste Klingler

(1745/1827)

Chef d’Etat-major du général Clarke (1806), commandant la place de Neuf-Brusach (1807), il avait participé à la guerre d’indépendance américaine et à la campagne des Indes.

Voir le document

Elsa Koeberlé

(1881/1950)

Elsa Koeberlé est une poétesse et artiste fréquentant les milieux artistiques et littéraires ; elle s’est retiré à l’abbaye Saint-André à Villeneuve-lès-Avignon, qu’elle a restauré avec sa compagne Genia Lioubow.

Voir le document

Annette Kolb

(1870/1967)

Femme de lettres pacifiste allemande. Exilée en France à l’arrivée des Nazis, elle publia des biographies de grands compositeurs.

Voir le document

Rudolf Kolisch

(1896/1978)

Violoniste autrichien, fondateur du Kolisch-quartett, il créée beaucoup d’oeuvres de la seconde école de Vienne, en particulier d’Arnold Schönberg, son beau-frère.

Voir le document

Apollinaire Kontski (de)

(1825/1879)

Violoniste polonais, il joua avec Paganini à Paris, en 1837. Il fut l’un des fondateur du conservatoire de Varsovie dont il assura la direction en 1861.

Voir le document

Gabrielle Krauss

(1842/1906)

Soprano autrichienne, elle fait presque toute sa carrière à Paris, en particulier au nouvel Opéra Garnier où son succès ne s’est pas démenti.

Voir les documents

Marie Krebs

(1851/1900)

Pianiste allemande, elle accompagna Henri Vieuxtemps lors de sa tournée aux Etats-Unis en 1870.

Voir le document

Rodolphe Kreutzer

(1766/1831)

Violoniste et compositeur. Beethoven, qui l’entendit à Vienne en 1803, lui dédia sa sonate pour violon n°9, qui devint la « sonate à Kreutzer ».

Voir le document

Wilhelm Krüger

(1820/1883)

Pianiste et compositeur allemand, il s’installe à Paris en 1845 et publie de nombreuses pièces pour piano.

Voir le document
Page 1 sur 212