REF: 12825

Après son évasion d’Aix, le marquis de Sade a des vues sur la fille de sa voisine

Donatien Alphonse François de Sade (Paris, 1740/1814)
Écrivain sulfureux, auteur de Justine.

Type de document : lettre autographe signée

Nb documents : 1 - Nb pages : 1 p. - Format : Petit in-folio

Lieu : Lacoste

Date : 6 août 1778

Destinataire : M. Ripert, viguier

Etat : Bon

Description :

En juillet 1778, le marquis de Sade fuyant sa condamnation à mort, profite de son transfert à Aix-en-Provence pour s’évader et se réfugie à Lacoste. Il y rédigea ce courrier peu de temps avant d'être repris.

Sade veut absolument voir Ripert, le régisseur de Mazan, avant de partir à Saumane, où il possède un autre château et des fermages. Il le convoque à Lacoste avec Gauffridi [Gaufridy] : "Je vous attends donc le lendemain de la Vierge avec Benoît". Sade fait allusion à son évasion d'Aix ; il ne s'explique pas le "petit refroidissement" de la part de Ripert , après "la preuve d'attachement que vous m'avez donné à Aix". Il adresse ses respects à Madame de Valette. Je compte avoir l'honneur de la voir ces jours-ci à Goult où l'on m'a dit qu'elle devait venir ; je presserai ma visite à cet aimable voisin, sitôt que je sçaurais qu'il a l'avantage de posséder sa fille chez lui". Sade salue Ripert, et ajoute "Mil chose à tout le monde excepté à une personne que vous devinez aisément et qui s'est mis dans le cas que je ne parle plus de lui de ma vie [...]".

Mention en pied du courrier : "L'expres a reçu 24 sols pour boire".

Lettre absente des Oeuvres complètes du Marquis de Sade, Correspondance 1759-1814 (Paris, Cercle du livre précieux, 1967).

Encre brune sur feuillet double de papier vergé filigrané (HT couronné). Adresse au verso du second feuillet avec cachet de cire rouge conservé, au chiffre de Sade.

2800,00

Ajouter à la liste de souhaits