REF: 12965

Superbe lettre d’Allan Kardec sur le spiritisme comme remède aux anomalies de la Justice de Dieu

Allan Kardec  (Lyon, 1804/1869)
Pédagogue français, théoricien du spiritisme. Il écrivit deux textes fondateurs : Le Livre des Esprits (1857) et Le Livre des médiums (1861).

Type de document : lettre signée

Nb documents : 1 - Nb pages : 2 pp. - Format : In-8

Lieu : Paris

Date : 25 décembre 1865

Destinataire : "Prince"

Etat : Bon

Description :

Trèa rare lettre du père du spiritisme, Allan Kardec.

Il aborde le sujet de la création et de la croissance de l'âme à la conception d'un enfant et le sort des êtres mort-nés face à Dieu et le spiritisme : "La question que vous me posez se trouve résolue dans "Le Livre des esprits" ; Livre II, ch. VII Union de l'âme et du corps nos 344 et suivants. L'âme ne s'unit point au corps seulement au moment de la naissance. Dès la conception, l'esprit qui doit animer le corps est pour ainsi dire saisi par un lien fluidique qui va en se resserrant de plus en plus. Dès lors, commence pour l'Esprit un trouble qui va sans cesse croissant jusqu'aux approches de la naissance [...]". Il évoque les croyances religieuses vulgaires et ajoute "Dans les cas d'avortement et de mort prématurée, quel peut être le sort de ces âmes embryonnaires qui n'ont point vécu ? Dieu ferait donc des choses inutiles, ou bien il vouerait pour l'éternité une partie de ses créatures à l'infériorité ? Cela n'est pas admissible. Le spiritisme par la pluralité des existences, pourrait seul faire concorder ces anomalies avec la Justice de Dieu, en prouvant l'indépendance de la vie spirituelle et de la vie matérielle [...]". Passionnant.

Encre brune sur feuillet double.

3600,00

Ajouter à la liste de souhaits