REF: 14748

Maxime Maufra peint « de la grosse mer et des rochers puissants, la lutte du liquide et du solide »

Maxime Maufra (Nantes, 1861/1918)
Peintre, graveur et lithographe français.

Type de document : lettre autographe signée

Nb documents : 1 - Nb pages : 4 pp. - Format : In-8

Lieu : Le Faou

Date : 2 septembre 1898

Destinataire : "Mon cher ami"

Etat : Bon

Description :

Dans cette belle lettre, Maxime Maufra évoque son grand ami, le peintre et graveur breton Maxime Dezaunay. " Je n'ai jamais été de cette société du Baron Taylor, mais suis de celle des Artistes Français, ce qui est tout autre chose. Que devenez-vous dans votre Loctudy. Les bigoudens rougissent ils toujours sous le pinceau violent et tumultueux [?] du brave Émile [Bernard ? Schuffenecker ?]. Ici, c'est plus calme. Je fais des matins brumeux, j'arrive au marché, par une route qui descends à la ville encore endormie dans le fond de la vallée et que la montagne (bretonne) éclaire de ses premiers reflets - vice versa pour le soir, retour, hommes soûls, je pense... C'est un pays superbe qui mérite de longs efforts. [...] J'ai vu Pont de Baie [?], épatant. [...] Jean notre garçon se marie le 12 mai [...]. Cet isolement me fait fort bien, je me ranime dans la nature, tout seul en lutte avec elle seule. C'est ça la vraie lutte [...]".

Maufra va séjourner dans plusieurs endroits dont dans la presqu'île de Crozon, ou à Crozon même pour "peindre de la mer, de la grosse mer et des rochers puissants, la lutte du liquide et du solide [...]".

Maxime Maufra peignit tableau Crépuscule jaune sur les vasières, à Loctudy, en 1898 (conservé au musée des Beaux-arts de Quimper).

650,00

Ajouter à la liste de souhaits