REF: 12449

Manuscrit satyrique d’Alexandre Vialatte : « Génie de l’homme – La dernière invention »

Alexandre Vialatte (Magnac-Laval, 1901/1971)
Écrivain auvergnat, il a traduit et fait découvrir Kafka. Ami de Jean Dubuffet.

Type de document : manuscrit autographe signé

Nb documents : 1 - Nb pages : 3 pp. 1/2 - Format : In-4

Lieu : S.l.

Date : 17 novembre 1961

Destinataire : Sans

Etat : Bon

Description :

Manuscrit d'un article d'Alexandre Vialatte, intitulé "Génie de l'homme - La dernière invention", destiné au Figaro littéraire. Ratures, ajouts et corrections.

Longue satyre de la peinture contemporaine.

"L'homme vient d'inventer la peinture qui peut se lire de gauche à droite. Et même de droite à gauche. C'est une chose prodigieuse [...]". Vialatte ironise sur le phénomène. "Il en résulte paraît-il, toutes sortes de philosophies, de nouveautés extraordinaires, et un telle chimie de la pensée que "le tableau s'offre dans une lecture qui ne refuse pas le mouvement de la tête du spectateur d'un côté à l'autre de la toile". Et le plus incroyable est que tout cela se réalise "par des moyens purement picturaux" : cette peinture est peinte avec de la peinture. Ce qui n'est pas un petit exploit dans une époque où l'on peint avec tout, l'asphalte, le bitume et le soulier de montagne, ou en incrustant dans la toile des décorations étrangères et les palmes académiques, et parfois des tiroirs qui entrent et qui sortent et dans lesquels on peut mettre des oeufs, du fil marron ou des lacets [...]."

Mentions biffées en tête : "Pour le Figaro littéraire - Alexandre Vialatte - 17 novembre 1961".

Encre noire. Corrections à l'encre turquoise, au stylo à bille bleu et au crayon rouge.

850,00

Ajouter à la liste de souhaits