REF: 12251

Deux lettres de l’organiste Alexandre Georges relatives à Miarka et au prix Osiris

Alexandre Georges (Arras, 1850/1938)
Compositeur d'opéras et organistes.

Type de document : lettre autographe signée

Nb documents : 2 - Nb pages : 2 pp. - Format : In-8 oblong

Lieu : Sans

Date : 8 octobre 1923 et 11 novembre 1924

Destinataire : Jean Richepin (1849-1926)

Etat : Bon. Une petite marque d'agrafe angulaire sans gravité.

Description :

Ensemble de deux lettres de l'organiste Alexandre Georges, adressées au poète Jean Richepin.

  • 1923 : Au sujet du mécène, directeur de revues et homme d'affaires Jacques Rouché : "Avez-vous depuis votre dernière lettre à Rouché reçu une réponse quelconque ? Pourrions-nous en parler entre nous ? Rouché ne passe pas pour un être indifférent, mais il aime bien réfléchir, prendre son temps avant de prendre une décision". Il évoque un ouvrage en 4 actes jugé très bien par Rouché, mais très onéreux et poursuit : "C'est comme cela que j'ai porté sur Miarka [Opéra-Comique en 4 actes d'Alexandre Georges, puis réduit à 3 actes] toute ma pensée et le désir de la sortir des griffes des bandits qui voudraient l'étouffer complètement [...]". Il mentionne "une cantate à Lorette que j'ai dirigée il y a trois semaines sur la fameuse colline [...]" et attire l'attention de Richepin pour le prix Goncourt ou de  l'Académie française sur l'un de ses collaborateurs, le médecin et écrivain Émile Poiteau. Ce dernier, proche de René Bazin, de François Coppée et de Jules Lemaître mérite un prix.
  • 1924 : après avoir vu Raoul Ponchon, Georges félicite chaudement Richepin pour l'obtention du prix Osiris [100 000 francs] "Ce prix est un miel qui peut adoucir bien des blessures ! [...] Je vous annonce que je me présente à L'académie des Bx Arts pr la 2eme fois. Auriez-vs par hasard quelques relations avec un des membres ? [...]". N'ayant jamais été prix de Rome, ses chances être élu sont minces. Il termine son courrier en évoquant à nouveau Miarka.

On joint un programme des lectures de Richepin avec musique d'Alexandre Georges, au ministère de la Marine, le 2 juin 1917. Minime déchirure à la pliure centrale.

Encre noire sur papier bleu. Adresses autographes au versos avec timbres et marques postales.

160,00

Ajouter à la liste de souhaits