REF: 12248

Delibes défend son opérette « Malbrough s’en va-t-en guerre », composée avec Bizet

Léo Delibes (Saint-Germain-du-Val (Sarthe), 1836/1891)
Compositeur, auteur d'opéras et de ballets, parmi lesquels Coppélia et Lakmé.

Type de document : lettre autographe signée

Nb documents : 1 - Nb pages : 2 pp. - Format : In-8

Lieu : S.l.

Date : S.d. [1867]

Destinataire : "cher ami"

Etat : Minimes déchirures aux pliures (>1 cm)

Description :

Lettre au sujet d'un article sur l'opérette de Delibes et Bizet, Malbrough s'en va-t-en guerre, paru dans L'Écho des Orphéons.

Le journaliste et rédacteur en chef, Ernest Gebaüer, qualifie cette oeuvre de polissonnerie artistique et Delibes, fâché, explique avoir répondu vertement. "Je viens de lui répondre et de la bonne encre, je t'assure ; je suis, du reste, décidé à pousser cette affaire aussi loin qu'il le voudra. DSt note bien que ce journal qui représente l'association des sociétés de la Seine m'était tout dévoué, et que je leur ai régulièrement envoyé des comptes rendus des concours. C'est vraiment grotesque mais il ne faut plus tolérer qu'on se fiche ainsi de nous [...]".

Malbrough s'en va-t-en guerre, opérette en 4 actes, fut écrite à huit mains : un acte composé par Léo Delibes, un autre par Georges Bizet, le troisième par Émile Jonas et le dernier fut écrit par Isidore Legouix. Le livret, quant à lui, fut écrit par Siraudin, Williams et Busnach. La première fut donnée à Paris, au théâtre de l'Athénée, le 13 décembre 1867.

Encre brune sur feuillet double de papier vergé.

450,00

Ajouter à la liste de souhaits