REF: 12466

Belle correspondance amoureuse de Michel Cournot à Madeleine Chapsal

Michel Cournot (Paris, 1922/2007)
Écrivain, journaliste, critique cinématographique et réalisateur français.

Type de document : L.A.S. (8), L.D.S. (2) et C.A.S. (5)

Nb documents : 15 - Nb pages : 18 pp. - Format : In-8 et in-12 oblong

Lieu : Paris et Moscou

Date : 1958-1971

Destinataire : Madeleine Chapsal

Etat : Bon

Description :

Belle correspondance amoureuse et amicale de Michel Cournot composée de 10 lettres autographes ou dactylographiées signées et de 5 cartes postales autographes signées, écrites de Moscou.

Belle lettre d'amour : " Tu m'emmerdes, tu m'emmerdes, tu m'emmerdes. Je ne peux pas te toucher, je n'ose même pas songer à toi. Tu es hyper-cultivée, tu sais tout, et la psycho, et l'analo, et les maos, tout, tu es de la mentalité pure et de la révolte pure, tu es du cerveau-révolto toutes griffes dehors, et moi à cause de toi seule je suis un primaire-réac-obsédé-sexuel, ou au moins obsédé de toi, de ta présence, et quand même de tes cheveux et de tes seins et de ta voix, mais de tout toi aussi ou plutôt de ce qui m'arrive quand tu es à moins de dix mètres : pouvoir retirer, ne plus faire des efforts avec les muscles de la poitrine pour trouver un peu d'air pour respirer, alors merde, je me fous de tes lettres, je ne lis pas tes articles exprès, je n'achète pas l'Express juste pour ne pas te lire, donne des leçons aux autres, moi tu m'as confisqué toute chance d'accéder à ces hauteurs, moi je rampe à tes pieds et je t'emmerde, c'est d'ailleurs supportable [...]". Dans un autre courrier "Ça ne veut rien dire, 'rompre avec', moi je n'aime pas ces salades, évidement deux quidams peuvent arrêter de faire ce qu'il faut, de faire des efforts, mais les autres ne peuvent pas les séparer et c'est très embêtant [...]".

Courier daté "Un mardi décisif, comme tu vas voir", dans lequel Cournot explique vouloir postuler à L'Express, où travaille également Chapsal, ne supportant plus le journal où il travaille. Il voudrait y être reporter et envoi à sa correspondante un article rédigé pour Elle et massacré par la rédaction de la revue.

À propos de cinéma. Cournot écrit un scénario sur le thème du divorce, fait des repérages, se documente, "mais je fonctionne pour la première fois au whisky c'est d'avoir fréquenté des bourgeoises de ta catégorie le goût des grandeurs tu vois ça d'ici […]." Il remercie Chapsal pour la critique élogieuse de son livre, un "papier "ultra-extra" dirait Henry Miller. Le seul ennui c'est que ce papier est tellement plus pénétrant que le livre, que les lecteurs […] vont se sentir volés [...]". Il qualifie Quinze écrivains : entretiens de Chapsal de "parfait […]. Tout est réussi". Cournot mentionne Mauriac, un "con inguérissable", Céline, etc.

Stylo à bille noir ou rouge. 8 enveloppes conservées.

400,00

Ajouter à la liste de souhaits