REF: 13264

Vladimir Jankélévitch et « les énergies du rêve » de Max Ernst

Vladimir Jankélévitch (Bourges, 1903/1985)
Philosophe, grand penseur de la morale, il est également musicologue, spécialiste de Debussy, Liszt, Ravel et Fauré. Pendant la deuxième guerre mondiale, il s'engage dans la Résistance.

Type de document : lettre autographe signée

Nb documents : 1 - Nb pages : 1 p. - Format : In-8

Lieu : Verbier, Suisse

Date : 17 août 1971

Destinataire : [Patrick Waldberg (1913-1985), poète, critique et historien d'art franco-américain]

Etat : Bon

Description :

Belle lettre de Jankélévitch relative aux travaux de Patrick Waldberg. Il porte une grande estime à ses travaux et "attend avec beaucoup de curiosité et d'intérêt les études si originales que vous allez entreprendre. Le thème de la ville onirique m'a toujours paru très excitant [...]". Jankélévitch admire "passionnément" Max Ernst. Malheureusement il n'a pas "sous la main en ce moment les notes que j'avais prises à la suite de la dernière rétrospectives Max Ernst à l'Orangerie". De plus il se risque très rarement à parler de peintres et de peintures "il y a trop de fins connaisseurs à Paris". Il craint de dire "des sottises ou des banalités". Intimidé, il n'ose pas "parler à la légère d'une oeuvre qui éveille si puissamment les énergies du rêve et qui me touche si profondément [...]".

Encre bleue sur papier filigrané "Extra". En-tête imprimé "Faculté des lettres et sciences humaines" de l'Université de Paris.

300,00

Ajouter à la liste de souhaits