REF: 11800

Très belle lettre du père Charles de Foucauld

Charles de Foucauld (Strasbourg, 1858/1916)
Officier de cavalerie de l'armée française devenu explorateur et géographe, puis religieux catholique. Mort en martyre Tamanrasset, en Algérie, en  béatifié en  par le pape Benoît XVI.  

Type de document : lettre autographe signée

Nb documents : 1 - Nb pages : 4 pp. 1/2 - Format : In-12

Lieu : Tamanrasset, Algérie

Date : 10 février 1914

Destinataire : Un Colonel Sigonney

Etat : Bon

Description :

Lettre autographe signée du père Charles de Foucauld.

Belle lettre pleine de sollicitude du père Charles de Foucault.

Charles de Foucauld remercie un colonel de sa lettre et se déclare heureux de le savoir à Mostaganem.

Il se désole du décès soudain et incompréhensible du lieutenant Halphen "que j'ai vu longuement onze jours avant sa mort, plein de gaité, toute l'apparence de bonheur ; je n'y comprends absolument rien. J'ai reçu une lettre de son frère ; les siens n'y comprennent pas plus que moi, regardent comme dénués de sens les racontars des journaux [...]".

Le commandant Meynier a pris le contrôle du territoire, qu'il a parcouru. Foucault informe longuement le colonel des déplacements déjà effectués et à venir par Meynier, ainsi que ceux du capitaine de La Roche.

Charles de Foucauld déplore l'absence persistante de pluie, la sècheresse et la famine qui en résultent. Ouksem a passé quelques jours à Tamanrasset, mais est "parti ensuite dans l'Adrar surveiller les chameaux de sa fraction au pâturage ".

"Moûsa fait sans cesse de nouvelles dettes & ne paie pas les anciennes, Constant gouverne Motylinski à la satisfaction générale. Au revoir, cher Monsieur, vous savez combien je vous suis affectueusement fraternellement, dévoué et attaché dans le COEUR DE JESUS [...]".

Foucauld a dessiné en-tête de chaque page le “cœur et la croix”, symbole de Jesus Caritas, sa fraternité. Foucauld utilisait ces symboles pour signer ce qui lui appartenait et ce qu’il écrivait, marquant ainsi l’amour de Jésus.

Le colonel Sigonney (1877-1939) fut nommé en 1906 au Service des Affaires Indigènes, en Algérie. L'année suivante, il y fit la connaissance de Charles de Foucauld, avec qui il se lia d'amitié. Promu Colonel en décembre 1932, Sigonney prit sa retraite en 1936 et se retira à Tunis avec sa famille.

Encre violette.

1600,00

Ajouter à la liste de souhaits