REF: 13308

Superbe lettre de François Ier au duc de Guise

François Ier (Cognac, 1494/1547)
Roi de France de 1515 à 1547.

Type de document : lettre signée

Nb documents : 1 - Nb pages : 1 p. - Format : In-folio

Lieu : Saint-Germain-en-Laye

Date : 28 avril 1543

Destinataire : Claude de Lorraine (1496-1550), premier duc de Guise

Etat : Bon. Deux petits manques de papier angulaires sans atteinte.

Description :

Longue lettre du Roi François Ier, adressée à son "Cousin le duc de Guise", alors gouverneur de Champagne, contenant des instructions militaires, dans le contexte du conflit de 1543-1544 entre Charles Quint et François 1er. Très belle écriture régulière.

Le Roi confirme avoir reçu son courrier du 23 avril dernier et promet l’envoi de 2000 francs pour le blocus devant Lumes, dans les Ardennes "pour les garder et empescher de faire les saillies quels ont acoustumez faire au domaine de mes subjetz. Mais il fault considérer sil pourra estre faict de brief de quelle force il fauldra entretenir pour asseurer les ouvriers. Et si après quil sera fait se pourra garder avecques peu de despence". Il évoque également le comte protestant Guillaume de Furstemberg (1491-1549). Pareillement j'ay entendu par voz lettres ce que le comte Guillame de Furstemberg a semé en Allemaigne, et auparavant en avoir eu avertissement par mes serviteurs estant à Strasbourg. Auxquels j'avois faict response si ample que je pense qu'elle ayt effacé tout ce que le comte Guillaume avoit mis en avant et autant en ayt faict derechef escripre aux Srs de Basle, affin que la vérité soit cogneue et entendue par tout. Et quant au marchant qui désire avoir saufconduit, puisque nous venons de rentrer à la guerre, je suis dadvis qu'on ne vaille plus de traiter de bleds ni de vins, ny que l'on en laisse plus sortir de mon Royaume. Mais si led. marchant veult saufconduit d'autres marchandises, il aura suivant le mémoire que je vous envoie [...] mais il ne fault pas faire mention de vins ny de graines [...]". Ce dernier, passé au service de la France se retournera contre François Ier par la suite.

Il demande ensuite le montant du coût pour faire revenir les pièces d’artillerie "qui sont pardela affin que l'argent soit promptement envoyé et pourront grandement servir les deniers qui me reviennent des vivres montant comme l'on m'a dict à xvii ou xviii mi francs à parachever les réparations des places de frontière, vous priant me mander quelles places se pourront mettre en defence promptement et pour quel prix". Une somme de 4000 francs sera également envoyée pour les fortifications du château de Sainte-Menehould, dans un premier temps. "Et après je verray ce qu'il y faudra davantage. Quant aux lansquenets descendus de "Roqueroy" [Rocroi?], "j'entens que la monstre se face à Andelot où j'envoye l'argent et escriptz au Sr de la Rochedumaine se y transporter pour veoir faire les monstres" et qu'elles soient faites selon son intention pour qu'ensuite ils s'en aillent "à bonnes journées droict à Laon par lequel chemin je vous prye de faire dresser affin de soullaiger dautant le pauvre peuple [...]".

Il ajoute : "Au regard de Troyes, Challons et Reims, je leur laisse leurs deniers communs sans en vouloir prendre aucune chose. Mais quant à l'ayde que je demande pour le paiement des gens de pied, il n'y a nulle ville de mon Royaume qui en soit exempte [...]".

Lettre contresignée par Gilbert Bayard (c. 1490-1548), baron de La Font, diplomate et secrétaire des Finances du Roi.

Adresse au dos : "A mon cousin le duc de Guise gouverneur et mon lieutenant général en mes pays de Champaigne et Brye".

Provenance : Philippe van Heurck (cachet à l'encre violette au verso).

On joint un portrait de François Ier gravé par Johannot Jeune, d'après Titien.

Encre brune sur papier vergé avec beau filigrane main/gant avec fleur quadrifoliée et manchette double. On joint le certificat du Ministère de la Culture, délivré en 2001 pour la lettre.

6000,00

Ajouter à la liste de souhaits