REF: 11855

Six lettres de Jules Cambon à Marcel Thiébaut

Jules Cambon (Paris, 1845/1935)
Diplomate et administrateur, gouverneur général de l'Algérie (1891), membre de l'Académie française (1918).

Type de document : Sans

Nb documents : 6 - Nb pages : 12 pp. - Format : In-8 et in-12

Lieu : Paris et Aix-les-Bains

Date : 1927-1930

Destinataire : Marcel Thiébaut

Etat : Sans

Description :

Six lettres autographes signées de Jules Cambon.

Cambon écrit un article sur la Roumanie et refuse d'en écrire un sur le pacte Briand-Kellogg [signé à Paris le 27 août 1928 par 63 pays, qui condamnent le recours à la guerre pour le règlement de différends internationaux].

"[...] Les divers incidents qui se sont produits ces jours derniers à Genève, ne peuvent que m'encourager dans la ligne de conduite que je crois devoir suivre. Il me paraît prudent d'attendre comment tout cela se terminera pour former son jugement [...]. J'admire et j'envie l'audace heureuse de certains journalistes qui improvisent des conclusions et qui les imposent à leurs lecteurs. Je suis plus timide. Il y a tant à dire à propos du pacte Kellogg, et tant de choses qui semblent au premier abord, contradictoires, que dans un temps où, comme aujourd'hui, on aime à affirmer, il est difficile d'être compris, et de faire considérer une simple réserve, comme une réserve, et non comme une opposition absolue. C'est même là ce qui me retient : dans ma situation à la conférence des ambassadeurs, je me demande si je suis tout à fait libre - et surtout si je le suis tout de suite [...]".

Encre noire ou violette sur doubles feuillets. En-têtes imprimés "Institut de France", "Affaires étrangères", "Conférence des Ambassadeurs" et "Grand Hôtel d'Aix".

250,00

Ajouter à la liste de souhaits