REF: 12041

Beau manuscrit d’André Suarès sur Saint-Évremond

André Suarès (Marseille, 1868/1948)
Ecrivain et poète, l'un des fondateurs de la N.R.F., ami de Péguy, Gide, Claudel.

Type de document : manuscrit autographe signé

Nb documents : 1 - Nb pages : 8 pp. - Format : In-4

Lieu : S.l.

Date : S.d.

Destinataire : Sans

Etat : Petites déchirures marginales

Description :

Manuscrit autographe signé d'André Suarès, intitulé "Saint-Évremond" et en surtitre "Sur la Vie".

Bel éloge de l'écrivain Charles de Saint-Évremond (1614-

"Une figure qui respire l'intelligence et aménité ; un âge mûr qui a la grâce de la jeunesse ; le visage d'un ovale plein et fort ; les joues longues, bien assises sur un large menton qui finit en rondeur indulgente ; une grande bouche, aux coins un peu relevés par l'habitude et le goût du sourire, bouche aimable et faite pour aimer ; la lèvre inférieure ardente, généreuse et sensuelle ; de beaux yeux, attentifs et doux, calmes et pénétrants, qui durent être d'un noir léger, pleins d'esprits et de caresse : ils sont très éloignés du nez viril, gourmand, large [...]". S'en suit un long récit relatif à la vie de Saint-Évremond, sa naissance en Normandie, sa famille, son succès à la cour française, sa disgrâce "[...] Colbert et Le Tellier, ensuite, se sont vengés sur lui qui fut l'ami de Fouquet. Et Louis XIV parut trop heureux de rompre les destins d'une nature si libre : on lui avait fait voir dans Saint-Evremond un sceptique, un athée, un homme qui juge et qui pense [...]", son exil en Angleterre, son succès à la cour anglaise, sa mort en exil, etc. Il évoque Racine, Sainte-Beuve, Pascal, Épicure, Voltaire, etc.

 

Encre noire sur papier vergé filigrané, petits carreaux.

700,00

Ajouter à la liste de souhaits