REF: 9196

Roland-Manuel présente un concert Roussel-Stravinski.

Roland-Manuel (Paris, 1891/1966)
Musicologue et compositeur, disciple, ami et biographe de Maurice Ravel.

Type de document : manuscrit autographe signé

Nb documents : 1 - Nb pages : 6 - Format : In-8

Lieu : Sans

Date : 28/01/1940

Destinataire : Sans

Etat : pliure

Description :

Manuscrit d'une allocution de Roland-Manuel prononcée lors d'un concert de la Société de Musique Contemporaine. Après une introduction sur le rôle, l'action et l'esprit de cette Société, il présente la première oeuvre du concert, la seconde sonate pour violon et piano d'Albert Roussel, puis le morceau de choix du concert. "Le Duo concertant d'Igor Strawinsky date de 1932. Voici deux oeuvres et deux maîtres qui s'opposent comme jour et nuit. Une opposition aussi tranchée atteste la richesse de notre musique. Je dis notre musique, puisque Strawinsky, fixé chez nous depuis trente années, est aujourd'hui notre concitoyen. Sa personne et son oeuvre fameuse ont pris naturellement leur place dans un pays comme le nôtre, où la rigueur que nous évoquions à l'instant propose à chaque problème une solution stricte et précise. Et Strawinsky est l'homme de la rigueur obstinée. Rigueur et lyrisme : à la hauteur où s'élève le style de Strawinsky, ces vertus impérieuses s'appellent, loin de s'exclure. L'auteur nous le dit en propres termes à propos du Duo concertant, l'une des oeuvres les plus représentatives de sa récente manière : "Le lyrisme, écrit-il, en citant son ami Cingria, n'existe pas sans règles. Autrement, ce n'est qu'une faculté du lyrisme, et elle existe partout. Ce qui n'existe pas partout c'est une expression et une composition lyriques. Il faut pour cela un métier, et il s'apprend. Mon but, poursuit le compositeur, était de faire une composition lyrique, un travail de versification musicale et plus que jamais, je trouvais ici le bienfait d'une discipline rigoureuse qui vous donne le goût du métier et la joie de savoir l'appliquer. C'est mon engouement pour les poètes bucoliques de l'antiquité et pour l'art savant de leur technique qui détermina l'esprit et la forme de mon Duo concertant [...]". Roland-Manuel termine sa présentation par la nouvelle école tchèque, et en particulier Bohuslav Martinu "un des plus remarquables musiciens de notre époque", le concert se terminant par une "anthologie des jeunes maîtres de la musique tchèque".

Quelques corrections.

450,00

Ajouter à la liste de souhaits