30%
REF: 9696

Quatre lettres d’Octave Feuillet, évoquant Dalila et la mort de son fils.

Octave Feuillet (Saint-Lô, 1821/1890)
Romancier et dramaturge, il connut un grand succès sous le Second Empire. Il fut bibliothécaire au Château de Fontainebleau, alors résidence impériale, et membre de l'Académie française (1862).

Type de document : lettres autographes signées

Nb documents : 4 - Nb pages : 7 pages ½ - Format : In-16 et in-8

Lieu : Paris

Date : sans date, l'une vers 1857

Destinataire : des amis, une voisine.

Etat : un papillon contrecollé, un autre agrafé.

Description :

Dans ces lettres, Octave Feuillet invite, par le biais d'une connaissance commune, la Vicomtesse Marie de Léautaud à la première de sa pièce Dalila (1857). Il n'a pas réussi à trouver un rôle à la charmante Emilie Defodon, jeune actrice. Il décline une invitation de sa voisine : « Outre que je ne déjeune jamais à midi sans en mourir, je suis en ce moment repris de mes névralgies et vraiment bien trop souffrant. » Enfin, il s'inquiète de la mauvaise santé de sa femme, l'écrivaine Valérie Dubois : « La perte d'un enfant que nous adorions l'a laissée depuis plus d'un an sous le coup d'un ébranlement nerveux qui s'est brusquement aggravé ces jours-ci et que ma présence quotidienne parvient seule à calmer. »

Deux des lettres au chiffre d’Octave Feuillet (timbre à sec).

200,00 140,00

Ajouter à la liste de souhaits