REF: 3885

Philippe Hernandez, interprète du roi, dresse son bilan.

Philippe Hernandez (Paris, 1724/1787)
Interprète du roi, traducteur, l'un des collaborateurs du Journal étranger.

Type de document : Lettre signée avec compliments autographes

Nb documents : 1 - Nb pages : 3 - Format : In-4

Lieu : [Chartres]

Date : décembre 1785

Destinataire : Jacques Le Brigant (1720/1804), érudit celtisant.

Etat : très bon

Description :

Hernandez fait son propre éloge : «[...] afin que vous puissiez juger de l'autorité que je puis mériter, comme linguiste». Présenté à Louis XV à l'âge de 7 ans pour sa précocité dans les langues, il voyage à travers toute l'Europe et fait un séjour de 9 ans en Russie. «Depuis mon retour en 1769, j'ai exercé continuellement dans mon emploi d'interprète du Roi aux Affaires étrangères. J'ai même rassemblé les matériaux d'un vocabulaire en 8 langues, savoir françois, espagnol, italien, allemand, anglois, latin, grec et russe». Il passe ensuite à son fils, qui suit la même carrière, et qui le remplace désormais dans sa place d'interprète du roi ; c'est lui qu'il rencontrera à Paris et qui parlera en son nom. «Notre intérêt à tous trois est commun, et M. de Borville, qui a eu des vues si lumineuses sur la langue primitive, sera charmé de savoir le résultat de la conférence que vous avez eue ensemble».

Adresse au dos avec marque postale et cachet de cire noir armorié.

220,00

Ajouter à la liste de souhaits