REF: 11932

Bel ensemble de 5 documents de l’académicien François-Urbain Domergue

François Urbain Domergue (Aubagne, 1745/1810)
Grammairien, il entre à l'Institut en 1795.

Type de document : L.A.S. et P.A.S

Nb documents : 5 - Nb pages : 5 pp. - Format : In-8 et in-12

Lieu : Paris, rue des Fossés, Saint-Germain l'Auxerrois et s.l.

Date : 28 août 1777, 6 brumaire et 22 floréal an II [27 octobre 1793 et 11 mai 1894] et s.l.

Destinataire : Jean-François-Joseph-Michel Noël

Etat : Rares et pâles taches du temps, quelques pliures.

Description :

Passionnant ensemble de cinq documents de François-Urbain Domergue :

-Lettre autographe signée, adressée au citoyen Noël, soit Jean-François-Joseph-Michel Noël ( humaniste et un homme de lettres et politique français, alors inspecteur général des études : "Mon cher confrère en Apollon. Je saisi avec empressement l'occasion [...] de vous dire combien on doit féliciter l'instruction publique d'avoir pour un de ses chefs un homme qui allie si bien la philosophie à la littérature". Il évoque le citoyen Olivier, son camarade d'étude et recommande chaudement toutes ses compétences d'enseignant. Domergue prie son correspondant de l'inscrire sur la liste des candidats à un poste à Marseille "soit dans l'un des premiers lycées qu'on va organiser une chaire de professeur". Il termine par ces mots "vous aurez rendu un service public à l'instruction et un service particulier à l'amitié".

-Lettre autographe signée, adressée au citoyen Méjan, soit Étienne Pierre, comte Mejan ( avocat, journaliste et haut fonctionnaire français, secrétaire-général du département de la Seine. "Vous êtes l'ami des gens de lettres, et j'ose me flatter que vous êtes un peu le mien à ce double titre, aidez-moi de vos conseils et de votre crédit dans la cruelle position où je me trouve. Je suis affligé d'une rétention d'urine qui a fait des progrès effrayants [...]". Pour guérir il a besoin de repos et demande comment prendre sa retraite d'enseignant et rendre sa chaire.

-Deux quittances autographes signées "Domergue & Noël", presque identiques, adressées à M. Brillon, plâtrier à Lyon. Lyon, 28 août 1777. Aux versos, quittances autographes signées du fameux Brillon, adressées à un certain Nagot.

-Note autographe signée concernant ses ouvrages de grammaire. Le citoyen Ginguené fut chargé par le comité d'instruction publique de faire un rapport sur ses ouvrages de grammaire et convainquit le gouvernement de commander 1200 exemplaires. Malheureusement le rapport fut présenté quelques jours à peine avant la dissolution du comité. "[...] comment oserais-je, moi membre de la section de grammaire me faire juger par les grammairiens de ma section ?". Domergue demande que trois de ses ouvrages (qu'il cite) soient imprimés par l'imprimerie nationale et ajoute qu'ils sont "demandés par toutes les écoles centrales". Il termine par ces mots : "Le bonheur du reste de ma vie dépend de là [...]".

"Les lettres de Domergue sont rares". (R. Bonnet, Isographie de l’Académie française, Paris, Charavay, 1907, p. 82).

Encre brune sur papiers vergés don tun filigrane "Finde IB Johannot".

500,00

Ajouter à la liste de souhaits