REF: 12103

Notes préparatoires de Léon Blum au discours de la SFIO du 31 mai 1936

Léon Blum (Paris, 1872/1950)
Elu député de la Seine en 1919, il devient l'un des principaux leaders du parti socialiste (SFIO). Président du Conseil en 1936, déporté pendant la Seconde guerre mondiale et élu président du gouvernement provisoire de décembre 1946 à janvier 1947.

Type de document : manuscrit autographe

Nb documents : 1 - Nb pages : 7 pp. ½ - Format : In-4

Lieu : S.l.

Date : 31 mai 1936

Destinataire : Sans

Etat : Bon

Description :

Précieuses notes jetées sur le papier par Léon Blum pour son discours prononcé au Congrès national de la SFIO le 31 mai 1936, après la victoire du Front Populaire. « Voici le Parti assemblé à nouveau, selon son usage […] ». « Parti pas absorbé ds gouvt !.... son but… conserve son destin… si nous échouons… Soc. affaiblie peut être mais subsisterait […] ». « En même temps solidarité. Ce que nous ne pourrons pas affronter… Se résoudra dans l’action de chaque jour. Se résoudra du fait même… Ns ne ns isolerons pas de vs…. Se résoudra par l’amitié - Unité du Parti… Comte de la tache accomplie, de l’espoir, de la volonté, de la foi […] ». « Comment ne ns sentirons pas emplis de fierté en pensant que c’est à notre Parti que revient l’honneur d’une telle charge […] ». « Je répète. Oui, ns serons résolus et fidèles. Oui, ns porterons notre courage et notre volonté à la hauteur de notre tache ». Et de conclure : « Oui, ns répondrons à l’espoir immense qu’a fait naitre dans le pays tt entier la victoire du Ft Pop. Oui, ns ferons de la victoire du F. P. une 1ère victoire du soc.[ialisme] ».

On joint un feuillet autographe paginé « 7 ».

Encre bleue

1800,00

Ajouter à la liste de souhaits