REF: 11409

Maurice de Fleury à Bouhélier, pendant la guerre

Maurice Fleury (de) (Bordeaux, 1860/1931)
Psychiatre et criminologue, élève de Charcot, ami des artistes de l'école naturaliste. Il était membre de l'Académie de médecine.

Type de document : Lettres et carte autographes signées

Nb documents : 6 - Nb pages : 6 pp. - Format : In-4, in-8 et in-16

Lieu : Langrune, Paris et s.l.

Date : 1910-1915

Destinataire : Saint Georges de Bouhélier

Etat : Déchirures et pliures centrales

Description :

Ensemble de cinq lettres et une carte de Maurice de Fleury, adressées à son ami, le poète Saint-Georges de Bouhélier.

-Belle déclaration d'amitié "tu es un ami sans pareil [...]". (31/12/1910).

-Fleury vient de perdre sa belle-mère. Il évoque Gaston Calmette et veut "l'intéresser à votre cause". (21/09/1911).

-Carte de visite imprimée avec mention autographe signée "[...] je vous remercie de votre affectueux et charmant télégramme. Votre pièce a un grand succès. Elle a grandi aux yeux de tous [...]". (2/01/1911).

-"Je suis mobilisé, depuis le 4 août, et je ne sais pas si un soldat a le droit de signer, sans autorisation spéciale, une publication. J'imagine qu'on ne me cherchera pas chicane. Donc envoyez-moi ces épreuves [...]". (26-12-1914).

-Fleury encense le dernier ouvrage de Bouhélier, intitulé : Les Allemands destructeurs de cathédrales et de trésors du passé (Hachette, 1915). Ce mémoire était consacré aux bombardements de Reims et d'autres villes, par l'armée allemande, à travers une série de documents analysés par Georges de Bouhélier, en collaboration avec le médecin Louis Capitan (1854-1929). L'ouvrage était précédé d'une pétition teintée de germanophobie. (30/03/1915).

-Poème de six vers précédent un bref courrier (22/10/?).

3 enveloppes conservées avec adresses autographes.

Deux en-têtes imprimés "3me Région d'Armée - Hôpital temporaire n°35 de Langrune-Luc - Calvados" et deux autres "139, boulevard Haussmann" et un papier de deuil.

300,00

Ajouter à la liste de souhaits