REF: 12328

Manuscrit de travail de Sartre sur la beauté

Jean-Paul Sartre (Paris, 1905/1980)
Philosophe et écrivain.

Type de document : manuscrit autographe

Nb documents : 1 - Nb pages : 5 pp. 1/2 - Format : In-4

Lieu : S.l.

Date : S.d.

Destinataire : Sans

Etat : Bon.

Description :

Manuscrit de travail de Jean-Paul Sartre, intitulé "Liberté et propriété au XVIIIme". Beau texte consacré principalement à la beauté à travers l'histoire, l'évolution de la bourgeoisie, etc. Il est composé de passages rédigés, et de réflexions brutes énumérées.

Passionnant exposé qui débute par l'analyse de la liberté au Moyen-Âge puis l'évolution durant l'Ancien régime, la montée de la bourgeoisie, puis examine le sens de la beauté pour cette même bourgeoisie.

"La féodalité : la propriété des choses est larvaire. Ce qui existe c'est la propriété des hommes. Un homme est un possédé il se définit par ses fidélités. Sa terre est un moyen d'accomplir ses devoirs. Elle lui est prêtée par le seigneur qui la tient sans doute d'un autre [...]. Le passage par la monarchie absolue accompagné du progrès de la bourgeoisie. Tout le pouvoir féodal se réfugie dans le Roi. L'Etat c'est moi [...]". Puis il énonce les "principes généraux de l'art distingué " en 14 points :

"1) La beauté n'est pas un moyen : elle ne sert à rien.

2) Il y a deux fins suprêmes : Dieu et la production. Donc la beauté n'est pas une fin.

3) N'étant ni fin ni moyen, la beauté n'est rien.

4) N'étant rien, elle ne signifie rien.

5) Les oeuvres les plus belles sont celles qu'on ne remarque pas.

6) Si tu passes sans les voir entre deux rangées de monuments, ces monuments sont beaux.

[...]

13) L'art n'est pas fait pour créer de la beauté mais pour embellir la laideur [...]".

Encre noire sur papier à carreaux.

1800,00

Ajouter à la liste de souhaits