REF: 13637

Mandat d’arrêt contre Hébert, le « Père Duchêne », signé par la commission des douze

Type de document : pièce signée

Nb documents : 1 - Nb pages : 1 - Format : In-4 oblong

Lieu : Paris

Date : 25/05/1793

Destinataire : Sans

Etat : très bon

Description :

Précieux document historique : mandat d'arrêt de la commission des douze contre Hébert.

Cette commission extraordinaire formée de Girondins avait été mise en place pour tenter de contrer la contestation de plus en plus vive des sections montagnardes parisiennes les plus fanatiques. Cette arrestation déclencha les émeutes autour de la Convention nationale et aboutit finalement à la chute des Girondins. La moitié des signataires de ce document seront d'ailleurs guillotinés.

"La commission extraordinaire des douze établie par le décret de la convention nationale du dix huit de ce mois, considérant que de l'interrogatoire subi par le citoyen Hébert substitut du procureur de la Commune de Paris, il résulte que ce citoyen est l'auteur d'une feuille intitulée Je suis le véritable père Duchêne dont six numéros de laquelle par lui reconnue, il attaque ouvertement la représentation nationale, cherche à l'avilir et à la dissoudre, décerne mandat d'arrêt contre lui, en conséquence ordonne qu'il sera traduit, sous bonne et sûre garde à l'abbaye pour y rester jusqu'à ce qu'autrement il ait été statué par la convention nationale [...]".

Ont signé 8 conventionnels girondins : Etienne MOLLEVAUT (1744-1816), président de la commission, Jean-Paul RABAUT SAINT-ANDRÉ (1743-1793), Louis François Sébastien VIGER (1755-1793), Jean-François-Martin GARDIEN (1755-1793), François BERGOEING (1750-1829), Jacques BOILLEAU (1751-1793), Augustin Bernard François Legoazre de KERVÉLÉGAN (1748-1825) et François-Jérôme Riffard SAINT-MARTIN (1744-1814).

Cachet de cire rouge.

4000,00

Ajouter à la liste de souhaits