REF: 12951

Lettre du paléontologue Juan Vilanova à Is. Geoffroy Saint-Hilaire au sujet de l’Aepyornis

Juan Vilanova y Piera (Valence, 1821/1893)
Naturaliste, paléontologue et préhistorien espagnol.

Type de document : lettre autographe signée

Nb documents : 1 - Nb pages : 3 pp. - Format : In-8

Lieu : Madrid

Date : 29 mai 1854

Destinataire : Isidore Geoffroy Saint-Hilaire

Etat : Bon.

Description :

Le paléontologue, naturaliste et préhistorien espagnol Juan Vilanova remercie vivement Isidore Geoffroy Saint-Hilaire, de l'envoi de restes d'Aepyornis. Ils viendront enrichir les collections géologiques du Musée de Madrid : "les oeufs et autres pièces du fameux Epyornis [sic] dont vous n'avez pas idée de l'impression qui ont fait parmi nos collègues du Musée et autres amateurs de la science [...]". Vilanova se dit très fier de cette marque d'amitié et demande des renseignements supplémentaires sur le terrain et la localité "où cet oiseau a été trouvé", ainsi que la description des pièces, pour pouvoir parler de cette découverte à son tour, dans ses cours. Il a hâte de recevoir la première livraison du bulletin de la Société d'Acclimatation, dont son correspondant, M. Grey, se chargera de régler les cotisations. "Je m'occupe depuis mon arrivée ici à mettre en ordre et dans une salle qu'on avait préparée à l'avance, les nombreux et précieux matériaux rapportés de mes nombreux voyages, afin de pouvoir en octobre prochain commencer mon cours avec tout l'appareil scientifique [...].

L'Æpyornis ou Oiseau-éléphant, était un oiseau géant, natif de Madagascar, faisant partie de la famille des ratites (autruches, émeus, etc). C'est en 1851 que le zoologue français Isidore Geoffroy Saint-Hilaire décrivit les premiers restes de l'oiseau, quelques os fragmentaires et des œufs gigantesques, qu'il nomma Aepyornis maximus.

Vilanova enseignait alors à l'Université centrale de Madrid depuis 1852, où il dirigeait la chaire de géologie et de paléontologie. Document signé de son nom francisé "Jean Vilanova", et rédigé dans un français presque parfait.

Encre brune sur feuillet double de papier vergé filigrané. Mention manuscrite l'encre rouge, en-tête du premier feuillet "Vilanova Professeur de paléontologie à Madrid".

400,00

Ajouter à la liste de souhaits