REF: 14412

Lettre d’Ève Curie à Colette, écrite après la mort de Marie Curie, sur la grande journaliste Mrs Maloney

Eve Curie (Paris, 1904/0)
Ecrivain, fille de Pierre et Marie Curie, ambassadrice de l'Unicef (son mari, Henry Labuisse fut secrétaire général de l'Unicef durant 15 ans).

Type de document : lettre autographe signée

Nb documents : 1 - Nb pages : 2 pp. - Format : In-4

Lieu : S.l.

Date : "Mardi soir" [1934]

Destinataire : Colette (1873-1954)

Etat : Bon. Une petite tache au verso.

Description :

Belle lettre d'Ève Curie à Colette, après le décès de Marie Curie.

"Pardon mille fois de n'avoir pas répondu immédiatement à votre lettre si charmante : j'ai du veiller au déménagement de l'appartement de ma mère [décédée en 1934] et cette sombre cérémonie n'a prit fin que ce matin. Quitter le vieux quai de Bethune m'a fait de la peine".

Elle lui communique sa nouvelle adresse rue de Varizen dans le 16e arrondissement, puis évoque avec elle Marie Mattingly Meloney (1878-1943), l'une des femmes journalistes les plus éminentes aux États-Unis (selon le New-York Times), figure de proue de la haute société Américaine et qui fut aussi une grande amie de Marie Curie : "Naturellement il est encore et toujours temps de répondre à Mrs Meloney ! Dites oui, non, ou bien inscrivez sur un bout de papier le nombre de dollars que vous voulez pour X mots et je transmettrai immédiatement vos décisions. Mais je crains que Mrs Meloney n'ait indiqué ses prix maxima.....".

Ève Curie communique à Colette l'adresse de Mrs Meloney, alors directrice au New York Herald Tribune : "C'est une femme exquise, le contraire d'une gangster - et pourtant elle a une grande situation à New York. Pardon de ce griffonnage hâtif mais je voulais mettre ce mot à la poste ce soir. Je vous envoie toutes mes pensées d'admiration, de dévouement, d'affection".

Ève Curie termine par ce postscriptum : "Je suis généralement, aux 'heures ouvrables' au bout du téléphone d'Henry Bernstein : Bal 36-25". [À partir de 1932, Ève Curie écrivit "145, Wall Street" pour Henri Bernstein (1876-1953), alors directeur du théâtre du Gymnase, avec qui elle entretint une liaison].

[Dans les années 1920, Mrs Meloney, passionnée par les recherches de Marie Curie organisa une très importante levée de fonds afin d'acheter du radium (dont le prix était extrêmement élevé). Elle persuada cette dernière de faire une tournée à travers les États-Unis pour promouvoir sa cause et récolter des dons, ce qu'elles firent à partir de 1921, avec succès. Meloney et Curie se rendirent ensemble en mai 1921 à Washington, pour y recevoir le radium, des mains du président Warren G. Harding, dans une boite en acajou blindée de plomb. Marie Curie recommença cette opération avec son amie en 1929].

Provenance : ancienne collection Claude Pichois, spécialiste de Colette.

Sur papier de deuil.

800,00

Ajouter à la liste de souhaits