10%
REF: 2825

Les grands principes de l’Académie Royale de Musique.

Type de document : manuscrit

Nb documents : 1 - Nb pages : 5 - Format : In-4

Lieu : [Paris]

Date : début XVIIIe

Destinataire : Sans

Etat : bon

Description :

Manuscrit du discours prononcé à l'Académie Royale de Musique pour l'élection de six nouveaux directeurs (l'institution, créée par Louis XIV et qui deviendra l'Opéra, était en proie à d'incessantes difficultés financières et administratives). «Les directeurs qui ont esté honorés de votre choix l'ont, si vous m'en exceptés, messieurs, si parfaitement justifié, que l'on auroit intérest de les continuer. Mais vous êtes assemblés, messieurs, conformément à l'art. 13 des règlements pour ajouter six nouveaux directeurs aux six anciens que vous jugerés à propos de conserver, et qui seront en état de continuer leurs soins [...]». L'auteur de ce discours rappelle la situation de l'Académie. «L'Académie n'a pas laissé d'éprouver le sort de touttes les nouveautés qui trouvent toujours des contradicteurs. Quelques esprits critiquent paroissoient de s'aprouver qu'elle fut fondée sur des règlements, et gouvernée par des directeurs, comme si ce n'étoit qu'un amusement frivole ; est-il donc quelque établissement qui puisse substituer sans règles fixes et méditées ? Celuy-cy en a, messieurs, plus besoin qu'aucun autre». Il rappelle la ligne de conduite. «Il faut disposer avec sagesse des fonds de l'académie ; y proportionner les entreprises ; attirer les grands sujets, sans blesser une espèce de fraternité avec les autres académies ; concilier les esprits des musiciens, animer leurs talents, sans flater leurs caprices ; exciter leur émulation sans donner lieu à leur jalousie ; les asservir à l'ordre et au devoir, eux qui ne semblent obéir qu'à la verve et au génie [...]».

550,00 495,00

Ajouter à la liste de souhaits