REF: 12935

Le sinologue De Guignes fait part de ses doutes à Langlès à propos du dictionnaire de chinois d’Abel-Rémusat

Chrétien-Louis-Joseph de Guignes (Paris, 1759/1845)
Marchand et sinologue français. Fils de l'académicien et sinologue Joseph de Guignes, il fut l'interprète de l'ambassadeur néerlandais Isaac Titsingh à la cour de Qianlong en 1794 et 1795. Il est l'auteur d'un dictionnaire de chinois, français et latin.

Type de document : lettre autographe signée

Nb documents : 1 - Nb pages : 1 p. - Format : In-4

Lieu : S.l.

Date : S.d.

Destinataire : l'orientaliste Louis-Mathieu Langlès (1763-1824), administrateur et conservateur de la Bibliothèque nationale, membre de l'Institut

Etat : Bon

Description :

Intéressant ensemble composé d'une lettre et d'un manuscrit du sinologue et orientaliste Chrétien-Louis-Joseph de Guignes.

  • Piquante lettre consacrée au projet pharaonique de Dictionnaire chinois de Jean-Pierre Abel-Rémusat : "Ayant vu hier chez vous, j'ai pris au Ministre le n°14 du Mercure étranger qui parle du dictionnaire projeté par M. Rémusat, mais, Monsieur, un pareil dictionnaire ne pourroit être terminé que dans un siècle ou deux. M. R. veut d'abord 40 mille caractères, il ajoute 8 ou 10 caractères antiques pour chacun d'eux, or M. Fourmont [leur maître : l'orientaliste Étienne Fourmont (] ayant employé 20 ans à faire graver 120 mille, M. Remusat en employant au moins 50 pour faire graver 300 mille caractères antiques. M. Remusat se propose de mettre entre la prononciation mandarine, la prononciation en patois - il y a à la Chine autant de patois que de provinces, de cantons, et même de bourgades - et celle des japonois et des cochinchinois, je ne sais qui diable pourra les lui fournir, mais si le ciel veut bien l'en gratifier, cette addition jointe au reste pourroit bien conduire la publication du dict[ionnaire] jusqu'en 2000 [...]. M. R. auroit une passion assurée pour le reste de ses jours [...]". Guignes voudrait emprunter le livre de Weston, un ouvrage sur la Russie, etc.
  • Manuscrit autographe de Guignes avec une ligne en arabe, transcrite en alphabet latin, et références de textes et manuscrits arabes avec indications de typographie : caractère romain, italique, etc.

Cachets de collection "SSP".

Encre brune, feuillet double de papier vergé et feuillet de simple de papier bleu vergé et filigrané.

600,00

Ajouter à la liste de souhaits