REF: 8871

Le peintre lyonnais Simon Saint-Jean critique la mode des ébauches.

Simon Saint-Jean (Millery, 1808/1860)
Peintre de fleurs issu de l'École lyonnaise, il expose au Salon dès 1834. Soutenu par les institutions, il fait l'objet de vives critiques de la part de Charles Baudelaire.

Type de document : lettre autographe signée

Nb documents : 1 - Nb pages : 1 p. 1/2 - Format : In-8

Lieu : Lyon

Date : 09/01/1859

Destinataire : Louis-Auguste Lapito (1803-1874), paysagiste et miniaturiste français.

Etat : bon

Description :

Après s'être excusé de ne pas avoir vu les petits tableaux au style « plein de goût » de son correspondant, Louis-Auguste Lapito, le peintre Simon Saint-Jean déplore amèrement la mode des « ébauches » : « C'est à n'y rien comprendre, des hommes classiques [...] qui maintenant sont tout admirateurs des ébaucheurs, encore si c'était bien indiqué, pour mon compte j'y perds mon latin et je ne puis en croire mes oreilles. Toute cette comédie ne peut pas durer. Sans aucun doute on reviendra à des choses plus sérieuses, produites par le savoir et le talent et non pas le hasard. » Saint-Jean évoque probablement ici les peintres réalistes, précurseurs de la modernité.

160,00

Ajouter à la liste de souhaits