REF: 13480

Le manufacturier sedanais David Bacot imagine une caisse de retraite ouvrière

Type de document : lettre autographe signée

Nb documents : 1 - Nb pages : 4 pp. - Format : In-4

Lieu : Sedan

Date : 20 décembre [vers 1845]

Destinataire : Sans

Etat : Quelques défauts

Description :

Longue lettre de David Bacot (Sedan 1814-1880), manufacturier sedanais, conseiller général (républicain) des Ardennes, président de la Chambre consultative des arts et manufactures de Sedan.

Intéressant projet de caisse de retraite ouvrière, fruit de son expérience dans sa manufacture de draps de Sedan. Bacot adresse à son correspondant les tableaux des opérations des caisses de secours pour 1843 et 1844 : "Je viens de prendre, de concert avec mes ouvriers, une détermination qui augmentera le chiffre des économies pour former nos pensions ; tous comprennent les bienfaits de l'association et quand dernièrement ils se sont réunis pour nommer leurs commissaires, ils y ont attaché une importance qui nous a prouvé que les nouveaux élus devaient prendre leur mandat au sérieux. Je ne sais pas sur quelles données Mr le comte Molé & la commission dont vous faites partie comptent organiser les caisses de vétérans, mais si vous en croyez les hommes pratiques, vous aurez de la peine à atteindre ce but, si, tout d'abord vous n'encouragez pas beaucoup la formation des associations pour secours mutuel - le gouvernement craignant toujours ce mot association, entrave un peu la réunion des ouvriers pour secours & c'est cependant le commencement forcé de vos caisses de vétérance. Permettez-moi, mon cher Monsieur, de vous soumettre quelques idées pratiques à ce sujet [...] ».

Il développe alors ses réflexions en 4 points, "idées pratiques d'un manufacturier qui s'est occupé de cette question".

Encre brune.

350,00

Ajouter à la liste de souhaits