REF: 12332

Le compositeur Claude Terrasse évoque ses travaux et ses difficultés à écrire

Claude Terrasse (L'Arbresle, 1867/1923)
Compositeur français d'opéras et d'opérettes.

Type de document : billet et lettres autographes signées

Nb documents : 4 - Nb pages : 3 pp. 1/4 - Format : In-8 oblong et in-12

Lieu : Sans

Date : 1921-1922

Destinataire : Georges Ricou (1880-1954), secrétaire général de la Comédie française et directeur de l'Opéra Comique

Etat : Papier insolé à la carte-lettre

Description :

Un billet et deux lettres de Claude Terrasse, l'une sur carte-lettre et l'autre sur carte de papier fort. Une enveloppe conservée.

Terrasse a parlé à l'acteur Max Dearly (1874-1943), il remercie Ricou pour la loge, évoque la 200e représentation d'une pièce de Robert de Flers, où il verra "sans doute une grande partie de nos interprètes" et a bien reçu le manuscrit de Ricou qu'il emporte avec lui dans le Dauphiné pour se reposer "avec l'espoir de revenir avec la musique terminée. Dès mon retour je te ferai signe et te porterai la partition de Pâris [Pâris ou le Bon Juge, opéra-bouffe en 2 actes] [...]". Dans son dernier courrier, Terrasse, malade dit "ne pas arriver à écrire 4 morceaux amusants (il faut qu'ils le soient tous les 4, puisqu'il n'y en a que 4) pour notre pièce". Il ne parvient pas à créer d'effets comiques "ce que je fais ne colle pas du tout, je te le dis en toute franchise. Et il y a plus d'un mois que je travaille... C'est la première fois que pareille mésaventure m'arrive [...]". Il invite Ricou et Maurice de Feraudy à passer le voir.

Terrasse mourut un an plus tard.

Encre noire.

350,00

Ajouter à la liste de souhaits