REF: 7508

Le cardinal de Bonald milite pour l’enseignement catholique à Lyon.

Louis-Jacques-Maurice Bonald (de) (Millau, 1787/1870)
Archevêque de Lyon (1839-1870), cardinal, fervent défenseur de l'ultramontanisme.

Type de document : lettre autographe signée

Nb documents : 1 - Nb pages : 3 - Format : In-4

Lieu : Millau

Date : 31/08/1847

Destinataire : Narcisse Achille de Salvandy (1795/1856), ministre de l'Instruction publique.

Etat : bon

Description :

Le cardinal archevêque de Lyon dénonce, auprès du ministre, un professeur d'histoire du Collège royal de Lyon qui, selon lui, ne professe pas sa discipline selon les doctrines chrétiennes. «[...] ce sont des enfants catholiques qui entendent sur le Rédempteur, une autre doctrine que la doctrine de l'Eglise : ma conscience ne me permets pas de me taire [...]. C'est bien assez, monsieur le ministre, qu'à la Faculté nous ayons un professeur de philosophie qui n'est point catholique dans ses leçons, qu'au moins les jeunes enfants puissent recevoir un enseignement chrétien [...]. Dans une ville comme la nôtre, il faudrait, monsieur le Ministre, des fonctionnaires universitaires irréprochables sous le rapport des principes religieux, et méritant la considération générale par leur conduite privée. Si M. François, professeur à la Faculté, était appelé à des fonctions plus importantes, Votre Excellence nous enverra, j'espère, un professeur d'une doctrine saine. Un professeur qui aurait eu déjà des démêlés avec d'autres évêques et qui viendrait allumer la guerre à Lyon ne pourrait convenir. MM. Germain de Montpellier ou Perrin de Nîmes ne vous donnent, je pense, aucune sollicitude. Ce sont des professeurs marchant sur leurs traces que nous appellerions de tous nos voeux, avec des maîtres profondément chrétiens, d'un talent élevé et de bonnes moeurs, vous êtes assuré, monsieur le Ministre, d'avoir la paix [...]».

En-tête de l'archevêché de Lyon.

250,00

Ajouter à la liste de souhaits