REF: 13423

Le baron Grimm cherche un exil allemand à l’archevêque de Bordeaux

Frédéric Melchior Grimm (Ratisbonne, 1723/1807)
Ecrivain allemand d'expression française, ami de Rousseau, Diderot et des Encyclopédistes.

Type de document : lettre autographe signée

Nb documents : 1 - Nb pages : 3 pp. 1/2 - Format : In-4

Lieu : Gotha

Date : 10 mars 1795

Destinataire : "monseigneur" [Jérôme Marie Champion de Cicé, archevêque de Bordeaux]

Etat : Bon

Description :

Belle lettre de l'encyclopédiste et diplomate Friedrich Melchior, baron von Grimm, à l'archevêque de Bordeaux, qui cherche un exil à Allemagne.

"Le gouvernement de ce pays-ci n'a jamais pu désirer que les émigrés se portassent ici en affluence, mais il n'a jamais non plus rien statué positivement sur ou contre leur admission. Le fait est qu'il n'y a point d'émigrés ici, pas même des provinces d'Allemagne envahies, et qu'il y en a beaucoup tant Français que Brabansons, Liégeois et Allemands, à six lieues d'ici, à Erfurt, qui dépend de l'électorat de Mayence, sans autre arison que parce qu'on ne trouve pas à s'établir à Gotha, que tout y est plein, que les habitants sans être dans une grande opulence sont très aisés, et par conséquent n'ont rien à louer, parce qu'ils aiment à être logés commodément, que par la même raison la vie est ici plus chère que dans toutes les villes de notre voisinage". Il le décourage donc à venir s'installer à Gotha mais il l'accueillera avec plaisir. "J'ose vous assurer d'avance l'agrément de notre souverain. Une autre chance : le Duc possède aussi le duché d'Altenbourg, dont le pays est charmant. La ville d'Altenbourg à environ 30 lieues de France d'ici, est très jolie ; il s'y trouve beaucoup de noblesse, de très bonne compagnie, mais allemande et qui malheureusement ne parle pas beaucoup le français. Si vous désirez vous y établir, vous n'éprouverez aucune difficulté". Il n'est pas certain de prolonger son séjour à Gotha, devant se rendre à Dresde. "En tous cas, Monseigneur, vous trouverez dans ma maison Mad. la comtesse de Bueil et M. l'abbé Gardon, curé de la ville d'Angers qui seront très empressés de faire pour votre service tout ce qui dépendra d'eux".

Encre brune sur feuillet double de papier vergé filigrané.

1400,00

Ajouter à la liste de souhaits