REF: 12392

L’architecte Peyre et le Palais de Justice de Paris

Antoine-François Peyre (Paris, 1739/1823)
Architecte français, dit "Peyre le jeune".

Type de document : lettre autographe

Nb documents : 1 - Nb pages : 3 pp. - Format : In-4

Lieu : Paris

Date : 13 novembre 1810

Destinataire : Sans

Etat : Bon

Description :

Note autographe d'Antoine-François Peyre (14 lignes), à la suite d'une lettre du procureur impérial Arnaud Joubert (1768-1854), qui lui est adressée en tant qu'architecte du Palais de Justice.

Sur l'aménagement du Palais de Justice de Paris.

"Vous savez, monsieur, combien il est urgent pour le service du tribunal que le dépôt des prisonniers qui sont journellement amenés pour être jugés à la police correctionnelle ou interrogés par les directeurs du Jury, soit changé. En examinant les différentes localités propres à faire un nouveau dépôt, nous en avons découvert une qui, à tous les autres avantages, réunit celui de n'exiger que très peu de dépense pour être mis en état [...]". Il lui demande d'effectuer les travaux aussi rapidement que possible "la saison rigoureuse où nous entrons rend plus précieux et plus urgent encore les avantages que nous retirerons de ce changement indispensables". Il l'invite à faire également d'autres aménagements en particulier pour chauffer la Chambre du Conseil. "Ces inconvénients sont tels que dans un lieu qui réunit souvent tout le tribunal, deux ou trois juges peuvent à peine se chauffer à l'aise [...]". Sur la troisième page du double feuillet, Peyre a esquissé sa réponse, daté du 24 novembre 1810 (14 lignes).

On joint deux lettres de son neveu, l'architecte Antoine-Marie Peyre (1770-1843).

-L.A.S. à M. Vallot. Paris, 4 mai 1826. In-4. Relative à ses dessins du Palais de Justice "J'ai l'honneur de vous prévenir que j'ai terminé la coupe, le plan et l'élévation du mur de face du palais de Justice [...]".

-L.A. à Eugène Garay de Monglave. Paris, 18 juin 1834. In-8. Absent à une séance à cause d'un rhumatisme aigu au bras droit, il espère se rattraper. Étant à la campagne tout l'été il faudra le prévenir un peu à l'avance.

Adresse au verso.

380,00

Ajouter à la liste de souhaits