REF: 13258

L’amertume de l’amiral Courbet sur l’expédition du Tonkin

Amédée Anatole Courbet (Abbeville, 1827/1885)
Vice-amiral, gouverneur de la Nouvelle-Calédonie, l'un des principaux artisans de la colonisation de l'Indochine.

Type de document : lettre autographe signée

Nb documents : 1 - Nb pages : 1 p. 1/2 - Format : In-8

Lieu : À bord du Bayard

Date : 5 mai 1884

Destinataire : Sans

Etat : Bon. Étiquette arrachée en tête.

Description :

Intéressante lettre à propos de l'expédition du Tonkin, qu'il avait dirigé en tant que commandement en chef de toutes les forces navales d'Extrême-Orient, avec grands succès, avant d'être rappelé : "[...] Pourquoi ne m'a-t-on pas laissé achever ce que j'avais commencé ? Ce qui m'était dû par dessus tout, c'était l'honneur de commander jusqu'au bout. Le gouvernement de la République ne l'a pas voulu. Maintenu ici jusqu'à la fin des différents franco-chinois, je ne saurais prévoir, à quelque mois près quand je rentrerai en France [...]" où il espère bien avoir la joie de revoir son correspondant.

Courbet a appris "avec grand plaisir la décoration du docteur Duret" [Henri Duret (1849-1921) chirurgien et neurologue français, pionnier de l’anatomie des vaisseaux cérébraux et de la physiopathologie des traumatismes].

L'amiral Courbet mourut à bord du Bayard, un an plus tard.

Encre brune sur feuillet double de papier vergé filigrané.

800,00

Ajouter à la liste de souhaits