REF: 12529

L’abbé Terray demande à l’Académie des sciences d’étudier l’exploitation du Varech

Joseph-Marie Terray (Boën-sur-Lignon, 1715/1778)
Homme d'Etat, il fut le dernier contrôleur général des Finances de Louis XV (1769-1774).

Type de document : lettre signée

Nb documents : 1 - Nb pages : 2 pp. - Format : In-folio

Lieu : Versailles

Date : 31 mai 1770

Destinataire : Messieurs de l'Académie des sciences

Etat : Bon

Description :

Très intéressante lettre de l'Abbé Terray, secrétaire d'État à la Marine et contrôleur général des Finances, adressée à  "Messieurs de l'Académie des sciences".

Sur l'exploitation des algues (Varech ou goémon) et la pêche. Il leur adresse un mémoire et demande à ce qu'il soit examiné "avec la plus scrupuleuse attention" afin de connaître leur avis sur l'exploitation maritime "de la plante maritime nommée varech ou gouesmon. Les pêches méritent d'autant plus de protection, qu'indépendamment des aliments qu'elles procurent, elles ont une influence directe sur la marine et sur le commerce […]. Cependant, comme ces trois objets ne peuvent être placés sur la même ligne, l'intention de Sa Majesté est de ne les protéger qu'en raison de leur utilité, et d'autoriser l'importation des soudes de varech étrangères, s'il est démontré dans la suite qu'on ne peut en fabriquer sur nos côtes, sans nuire à la pêche et à l'agriculture. Pour ne rien hasarder sur des objets si intéressants, Sa Majesté vient de donner provisoirement les ordres nécessaires pour que le brûlement du varech, ne puisse causer aux pêches, un préjudice qui devienroit irréparable s'il étoit constaté que cette plante est nécessaire à la multiplication et à la conservation du poisson de mer […] ". En octobre 1772, le roi légifèrera sur l'exploitation du goémon.

Encre brune sur papier vergé filigrané.

400,00

Ajouter à la liste de souhaits