REF: 12069

Aristide Bruant évoque la parution de Tête de Boche et son fils, gravement blessé

Aristide Bruant (Courtenay, 1851/1925)
Chansonnier, l'un des grands poètes de l'argot.

Type de document : carte autographe signée

Nb documents : 1 - Nb pages : 1 p. - Format : In-12 oblong

Lieu : Saint-Enogat

Date : 1915

Destinataire : Henry Goulley (1852-1938)

Etat : Bon

Description :

Belle lettre d'Aristide Bruant, adressée à son ami Henry Goulley, alors secrétaire général de l'Assistance publique.

"Je suis loin, mon vieux, à Saint-Enogat où je prépare mon nouveau roman "Tête de Boche" pour le "Petit Parisien" et je ne chante plus depuis longtemps. Mon fils est en traitement à l'Hôtel Dieu de Lyon. Il a reçu quatre balles dans la peau [...]".

Au recto, photographie reproduite représentant la place de Saint-Enogat et ses villas.

Son ouvrage Tête de boche, grand roman national, paraîtra effectivement en 1915, dans Le Petit Parisien.

Encre noire. Enveloppe conservée avec adresse autographe. Timbre et marques postale.

280,00

Ajouter à la liste de souhaits