REF: 6573

La langue bohémienne à l’origine des langues d’Europe.

Type de document : lettre en partie autographe, signée.

Nb documents : 1 - Nb pages : 4 - Format : In-4

Lieu : Sans

Date : 23/12/1824

Destinataire : Sans

Etat : quelques pâles rousseurs

Description :

Lettre du linguiste Constance Laget, spécialiste des langues slaves et d'Europe centrale, exposant ses idées sur la langue et la grammaire bohémiennes. «En m'occupant de l'étude des langues slaves et particulièrement du dialecte Bohémien, qui paraît être le plus pur de tous, j'ai remarqué de nombreuses analogies entre ces langues : le latin, le grec, l'allemand, et de plus nombreuses encore avec nos patois méridionnaux [...]. J'ai donc pensé que je devais me bormer pour le moment à préparer la publication d'une grammaire bohémienne à laquelle je joindrai un dictionnaire de la même langue, d'après celui de Tomsa, avec les éthymologies que me fourniront les divers dialectes slaves comparés aux langues et patois, qui me paraissent avoir le plus de rapport avec eux [...]». Il développe longuement deux exemples pour illustrer sa conviction que «les deux langues mères de toutes celles de l'Europe sont l'allemand et le slave sorties de l'Asie, la première par la Tartarie, la seconde par l'Asie-Mineure [...]». Il expose : «l'opinion que j'ai conçue que les Bohémiens ou peuples qui appelaient Dieu Boh, ainsi que les Gots ou peuples qui appelaient Dieu Gost sont les principales souches de toute la population de l'Europe, et ont eu la plus grande part à la formation de toutes les langues que l'on y parle [...]». [L'auteur est probablement Joseph Louis Constance Laget (Aix 1786/1845) qui, le premier, écrivit une grammaire tchèque en 1840].

220,00

Ajouter à la liste de souhaits