Hot
REF: 3335

La fête de la Fédération, dessin original de Demachy.

Pierre-Antoine Demachy (Paris, 1723/1807)
Dessinateur et peintre d'histoire ; ses vues de Paris sont un témoignage pittoresque de la vie de la capitale au XVIIIe siècle.

Type de document : dessin

Nb documents : 1 - Nb pages : Sans - Format : 27 x 59 cm

Lieu : Paris

Date : 14/07/1790

Destinataire : Sans

Etat : bon

Description :

Etude préparatoire du célèbre tableau conservé au musée Carnavalet. Dessin : plume, encre, lavis et rehauts d'aquarelle. Non signé. Filet d'encadrement à l'encre brune. Sur deux feuilles assemblées. Entre ce dessin préparatoire et le tableau final, les différences s'observent principalement au niveau de la disposition des troupes dans l'arène et sur l'autel de la patrie. Les grandes dimensions de la toile du musée Carnavalet ont permis à Demachy de représenter une densité de spectateurs plus conforme à la réalité.
C'est dans l'enthousiasme que s'accomplit l'immense effort de reconstruction de la France. Que ce soit à Paris ou en province, chacun a le sentiment de participer à un moment exceptionnel de l'histoire de la France et de l'Europe. Dans les départements, les gardes nationales des villes se fédèrent en se jurant amitié et assistance. Une nouvelle unité nationale, spontanée, se développe. Elle culmine en apothéose à Paris. La date du 14 juillet 1790, jour anniversaire de la prise de la Bastille, est choisie. Plusieurs semaines auparavant, tous les Parisiens se pressent au Champ de Mars pour y élever les tribunes en terre pour les spectateurs. Un immense arc de triomphe est dressé près de la Seine. Face à lui, devant l'école militaire, une tente pour accueillir le roi, sa famille et la cour. 300.000 personnes sont là. Une immense ovation salue le roi. Les 14.000 fédérés de province défilent de la Bastille au Champ de Mars. La fête de la Fédération, la plus importante festivité révolutionnaire, est un triomphe.

Dans un cadre d’époque.

15000,00

Ajouter à la liste de souhaits