REF: 12817

Jacques Prévert accepte de parler du bateau l’Enez Eussa

Jacques Prévert (Neuilly-sur-Seine, 1900/1977)
Poète et scénariste français.

Type de document : lettre dactylographiée signée

Nb documents : 1 - Nb pages : 1 p. - Format : In-4

Lieu : Paris

Date : 12 octobre 1960

Destinataire : Au chef des informations générales de la Radiodiffusion-Télévision française (RTF)

Etat : Bon

Description :

Sollicité pour parler de l'Enez Eussa, mis à la retraite, Jacques Prévert écrit "C'est un bateau que nous aimons bien, mon frère et moi, un des plus beaux bateaux du monde [...]". Le bâtiment, endommagé durant la Seconde Guerre mondiale aurait mérité de finir aux Invalides ou au Musée de l'Armée, plutôt qu'au cimetière des navires de Brest. "Je puis vous dire que c'est avec un plaisir nuancé de mélancolie que je parlerais de l'Enez Eussa, de Brest, du Conquet, de Molène et de l'île d'Ouessant qui fut, elle aussi, il y a de cela déjà des années, occupé par l'Infanterie coloniale. J'ajoute qu'en cette occasion, j'aimerais entendre mêlées à la mienne, les voix de très bons artistes qui sont mes amis : Simone Signoret, Danièle Delorme, Roger Blin, Alain Guy, Roger Pignault, pour ne citer que ceux-là [...]". Si ses amis ne sont pas autorisés à témoigner avec lui, il ne participera pas.

Le premier Enez Eussa (le troisième navigue actuellement) était un vapeur
 à passagers qui, pendant trente-six ans (de 1924 à 1961), assura la ligne maritime Brest-Le Conquet-Molène-Ouessant.

Jolie signature de Prévert avec, en dessous, un petit animal dessiné à la hâte, comme à son habitude.

Encre noire.

600,00

Ajouter à la liste de souhaits