REF: 13405

Intéressante lettre du général Jouhaud, consacrée à la guerre d’Algérie

Edmond Jouhaud (Bou-Sfer, 1905/1995)
Général d'armée, il participe au putsch d'Alger. Condamné à mort, sa peine est commuée en prison à perpétuité, il sera par la suite amnistié.

Type de document : lettre autographe signée

Nb documents : 1 - Nb pages : 1 p. 1/2 - Format : In-4

Lieu : S.l.

Date : 26 octobre 1987

Destinataire : Sans

Etat : Bon

Description :

Le général Jouhaud ne peut répondre aux questions concernant la guerre d'Algérie, sans être trop long "il me faudrait rédiger un mémoire d'une cinquantaine de pages, ce que mon âge ne me permet pas". Il suggère une interview enregistrée et rédige une liste des ouvrages qu'il a écrits sur ce sujet : Ô, mon pays perdu (Fayard), Ce que je n'ai pas dit (Fayard), Serons-nous enfin compris (Albin Michel).

Jouhaud précise : "Je vous signale à toutes fins utiles : 1/que nous n'avons jamais décidé d'un gouvernement provisoire à Alger avec le Gal Salan. 2/ Qu'en ce qui concerne les chances de maintenir le drapeau français sur la terre d'Algérie, il faut se référer aux déclarations de : Mendès France  1954 ; François Mitterrand 1954 ; Jacques Soustelle 1955 ; Guy Mollet 1956 ; Robert Lacoste 1956 - 1958 ; général de Gaulle 1958 (4, 5, 6 juin 1958)".

En-tête à son nom.

400,00

Ajouter à la liste de souhaits