REF: 13750

Important manuscrit patriotique de Saint-Exupéry appelant à agir vite contre l’Allemagne

Antoine de Saint-Exupéry (Lyon, 1900/1944)
Écrivain, poète, aviateur et reporter français.

Type de document : manuscrit autographe

Nb documents : 1 - Nb pages : 6 - Format : In-4

Lieu : Sans

Date : vers 1941-1943

Destinataire : Sans

Etat : bon

Description :

Important manuscrit d'Antoine de Saint-Exupéry, écrit durant la guerre, et qui semble inédit : il s'agit d'un texte patriotique destiné à "ceux qui luttent contre l'Allemagne", afin de les pousser à agir rapidement, en particulier vis-à-vis des enfants de France.

Brouillon divisé en six chapitres, le premier très difficile à lire, traitant d'un procédé de transmission (probablement sans rapport), avec au dos, des essais de plume et les premiers mots d’une lettre. Au verso du 3e feuillet, brouillon d'un autre texte.

Selon lui, les combattants, les dirigeants sont investis d’une charge très lourde : "c’est une condamnation à mort ou une grâce que vous avez à prononcer. Le juré du tribunal de France n'a pas le droit de se dérober aux devoirs de sa charge". Ce long discours vise à responsabiliser les hommes face aux générations futures : "ce chaînon qui lie la chaîne des générations françaises dépend de vous, la vie des enfants de France repose sur vous". Ils ne peuvent se soustraire à leur rôle : "Vous êtes aujourd’hui les jurés des enfants de France. Vous ne vouliez pas de ce pouvoir ? Vous en êtes investi quand même". Le choix est urgent : "il s’agit en cet instant d’une question de vie ou de mort". Hésiter, continuer à réfléchir, ne pas agir immédiatement équivaut laisser des morts derrière soi : on "tue les enfants pendant que vous vous décidez à les sauver. Et quand vous avez résolu votre problème en décidant de sauver les enfants, les enfants malheureusement sont morts". Ne pas agir revient à tuer : "Ainsi d’un foyer d’incendie que je rencontre dans la forêt, je puis l’annuler d’un coup de pied. Mais je me contente de le regarder sous prétexte que je ne l’ai pas allumé et que la forêt n’est pas la mienne. Cela est vrai. Mais si vous me condamnez comme incendiaire vous aurez quand même raison". Tout homme est donc responsable : "Parce qu’un homme est responsable du sort de tous les hommes dans la mesure où, par la force des choses, il s’en trouve maître. C’est ça la civilisation". Il souligne qu’une fois la guerre terminée, la France aura besoin des enfants d’aujourd’hui, et il met en garde avec cette expression très forte : "Que l’Allemagne soit vaincue ou non, si la France a été dépeuplée, ce sont les Allemands qui la cultiveront". En somme, sauver les enfants, c’est sauver la France : "Moi je pense qu'il faut sauver en Europe les races qui veulent peuvent sauver l'équilibre de cette Europe. Si vous laissez mourir les enfants de France, qui occupera et cultivera les terres de France ? Il faudra bien des laboureurs". Aussi, l’homme d’aujourd’hui doit s’engager et faire en sorte que ceux de demain puissent vivre. Et Saint-Ex reprend l’image des savants illustres cités dans Pilote de Guerre : "Et quand vous entendez crier vers le lait les enfants de France, dites-vous que ce sont les Pasteur de demain, les Cézanne de demain, les Renoir de demain, les Bergson de demain qui crient vers le lait parce qu’ils n’ont pas encore d’autre langage. Et vous en avez besoin. Nous avons tous besoin les uns des autres. […] Si je suis assis sur le bord d’un fleuve et qu’un homme se noie et que je puis tendre la main et le sauver, je suis responsable de cet homme. Nul cependant ne m’en a confié la charge. J’ai mes devoirs ailleurs. Il se peut même que cet homme je le déteste. Me voilà peut-être bien encombré d’être propriétaire de cette vie. Mais cela est ainsi. Puisque cette vie dépend de moi seul que je le veuille ou non j’en suis responsable". Saint-Exupéry termine en renvoyant les hommes à leur conscience ; il conclut sur ces mots : "Et maintenant vous qui êtes les jurés vous allez décider".

Provenance : vente Artcurial, 15 juin 2010, n°63, adjugé 32.757 €

12000,00

Ajouter à la liste de souhaits