REF: 8311

Hommage poétique de Dupuy des Islets à Fontanes pour l’an 1809.

Auguste Dupuy des Islets (Saint-Domingue, 1760/1829)
Chevalier et poète, auteur dramatique, il est également parolier de chants militaires.

Type de document : manuscrit autographe signé

Nb documents : 1 - Nb pages : 2 - Format : In-4

Lieu : Sans

Date : [décembre 1808 – janvier 1809]

Destinataire : Louis de Fontanes (1757-1821), écrivain, Président du Corps Législatif et Grand maître de l’Université française sous l’Empire.

Etat : bon

Description :

Poème autographe signé composé par Auguste Dupuy des Islets en hommage au Comte de Fontanes, pour l'an 1809. Très joliment calligraphié, il dit son respect à cette figure de l'administration napoléonienne : « Si vous aimez l'homme honnête qui fait parler vrai, c'est moi que vous devez aimer. Si vous chérissez celui qui honore le génie encore plus que la place, votre coeur m'appartient. [...] De ces talents le noble Empire / Enorgueillit tes dignités ; / Et de bon coeur en toi j'admire / La plus belle des Trinités. » Il est joint un second manuscrit autographe signé, poème d'amour d'Auguste Dupuy de Islets dédié à une « Mademoiselle C. » : « Pour m'enivrer, jeune objet que j'adore / M'offrez beaux yeux, dents du plus frais émail / Sourire flatteur, et lèvres de corail. / De vos attraits moitié c'est trop encore. / L'avez séduit vous garderez mon coeur / Amour soupiré et cache mon bonheur. [...] » Quatrain décasyllabique célébrant l'amour du poète pour une jeune personne, inaccessible, semble-t-il.

200,00

Ajouter à la liste de souhaits