REF: 4762

Georges Pillement se déclare à Max Jacob.

Georges Pillement (Mayet, 1898/1984)
Romancier et traducteur, spécialiste de la littérature espagnole et hispano-américaine.

Type de document : lettre autographe signée

Nb documents : 1 - Nb pages : 2 pp. 1/2 - Format : In-4

Lieu : Paris

Date : 03/12/1926

Destinataire : Max Jacob (1876/1944).

Etat : bon

Description :

Georges Pillement, qui n'a alors que 28 ans, déclare son amitié à Max Jacob. «Mon amitié est bien neuve, elle est bien timide, vous avez déjà eu beaucoup d'amis dont l'amitié s'est usée. Pourtant, la mienne est résistante, elle est non feinte, vous savez, elle vous fera peut-être plus d'usage... J'avais des amis que j'aimais beaucoup. Leur amitié à eux aussi s'est usée, mais celle que j'avais pour eux flotte autour de moi, inutile et désoeuvrée comme une ceinture dénouée. Je me fais parfois l'effet d'avoir cet air un peu niais du Gilles de Watteau [...]». Il a écrit quelques poèmes dont un qu'il veut dédier à Max Jacob. «J'aime la nèfle moisie et j'aime l'allégorie, blanchi, blanchette, blanchi blanchet. Je vous pille, Max Jacob, avec la N.R.F. à côté de moi et j'aime aussi le paysage mobile et, entre, les petites arêtes qui déchirent la page. J'aime aussi vos aquarelles. J'en ai vu dans le temps, elles sont si délicates et si douces à la vue. Dans le temps, moi aussi, je faisais des aquarelles, mais si gauches et si incolores ! [...]».

160,00

Ajouter à la liste de souhaits